Maersk, leader mondial du transport maritime par conteneurs, a joué un rôle central dans le maintien de la chaîne d’approvisionnement au cours de la pandémie de COVID-19. En plus de la gestion des expéditions régulières, la société a dû gérer les livraisons urgentes et critiques d’équipements de protection individuelle (EPI) et de fournitures médicales.

Maersk est leader mondial du transport maritime par conteneurs. Spécialiste du transport maritime et terrestre de marchandises, Maersk intervient aussi dans les services associés, tels que la gestion de la chaîne d’approvisionnement ainsi que l’exploitation portuaire. Depuis 1996, Maersk est la plus grande compagnie maritime de conteneurs et le plus grand armateur au monde. Basée à Copenhague au Danemark, avec des filiales et des bureaux dans 130 pays, la société emploie plus de 80 220 collaborateurs à travers le monde en 2018.

20 % du commerce mondial passe par Maersk. Face à une responsabilité aussi lourde, la société a dû prendre des décisions rapidement pour établir un ordre de priorités dans les expéditions et ainsi répondre aux exigences changeantes des clients. Comment Maersk a pu veiller au bon déroulement des opérations ? En s’assurant que les cargaisons étaient au bon endroit, au bon moment. Par ailleurs, l’entreprise, exerçant principalement son activité depuis ses bureaux, a dû rapidement adopter le travail à distance pour la poursuivre. Et pour être en mesure de faire évoluer en quelques jours sa capacité de télétravail, Maersk a eu besoin d’aide.

 

Une solution de télétravail déployée en un temps record


Initialement, 4 000 collaborateurs travaillaient à distance. En quelques semaines, il a fallu que l’entreprise multiplie cette capacité par plus de 10 pour atteindre 44 000 personnes en télétravail. Pour ce faire, Maersk a fait appel à l’expertise d’Orange Business Services, son partenaire de confiance afin d’ajouter de la capacité réseau et de faire évoluer le VPN d’accès à distance Cisco autogéré.

44,000
le nombre de collaborateurs
en télétravail est passé
de 4 000 à 44 000 en 3 semaines

 

Comment faire preuve de résilience en cas de crise ? Maersk l’a appris à ses dépens. L’entreprise avait en effet auparavant récupéré d’une crise majeure après l’attaque du ransomware NonPetya qui avait paralysé ses activités en 2017. Maersk avait alors investi massivement dans les technologies de cybersécurité et de collaboration cloud. Cet investissement s’est avéré très utile pendant la pandémie et a permis aux utilisateurs de télétravailler tout en restant connectés aux réseaux Maersk.

En raison des confinements et de la distanciation sociale, toutes les mises à niveau ont dû être effectuées à distance. Ainsi, Orange et Maersk ont mis en place des équipes virtuelles qui travaillaient 24 heures sur 24 pour répondre aux besoins des collaborateurs aux quatre coins du monde et ce, pendant la propagation de la pandémie.



Il était primordial pour nous d’être en mesure de soutenir nos clients, car leurs besoins changeaient et évoluaient avec la pandémie – alors que le reste du monde s’était arrêté.

 

Tim Ferguson, Directeur End User and Distributed Technology chez Maersk

Pendant cette crise sans précédent, Orange a joué un rôle fondamental pour assurer la continuité de la chaîne d’approvisionnement mondiale de Maersk. En comprenant les activités de l’entreprise de logistique, Orange a pu aider Maersk à réagir rapidement et efficacement. Cela a permis à l’entreprise de conserver la confiance de ses clients, car malgré les perturbations mondiales, ces derniers pouvaient savoir avec précision où se trouvaient leurs marchandises et quand elles seraient livrées, malgré les perturbations mondiales..