Orange Business Services a accompagné cette mutation historique pour le premier groupe radiophonique français. Défi relevé avec la solution Cisco.

Un vent de modernité souffle sur la Maison de la Radio et de la Musique

Sept antennes nationales, 44 radios locales, 15,5 millions d’auditeurs par jour. Radio France, premier groupe radiophonique français public, est une véritable institution tricolore. Son siège parisien de la Maison de la Radio et de la Musique marque l’avenue Kennedy de son empreinte circulaire depuis près de 60 ans. Et chacune de ses stations fait partie du quotidien des Français. De quoi chercher, toujours, des pistes d’optimisation pour rester au sommet.

« Pour remplir nos missions de service public, notre infrastructure se doit d’afficher une très haute disponibilité, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 », explique Michel Ranson, directeur adjoint à la direction technique et des systèmes d’information de Radio France.

Dans le but de renforcer la qualité des outils de production et de diffusion audiovisuels, la fiabilité et la sécurité de son infrastructure, Radio France a choisi de la basculer vers une technologie de dernière génération : le tout IP via la solution Cisco.

Les expertises conjuguées de deux acteurs complémentaires

« L’objectif du projet était de remplacer notre infrastructure distante, notre infrastructure de transport de nos flux audio et vidéos, par une infrastructure unique, détaille Etienne Roulette, responsable du projet IP-Média à Radio France. Nous avons fait le choix de la technologie IP qui offre l’avantage de pouvoir gérer séparément ces flux. Tous les studios sont concernés par le déploiement de l’infrastructure : plus d’une cinquantaine au total ».

Radio France a choisi Orange Business Services pour son expertise réseau et data centers. Les équipes vont également travailler main dans la main avec BCE France, spécialiste broadcasts et médias, pour sa technicité reconnue en matière d’intégration sur-mesure des écosystèmes médias. « La réussite de ce travail est étroitement liée à l’équipe projet soudée en permanence dans la recherche de solutions », estime Etienne Roulette.



La solution tout IP Cisco a l’avantage d’être évolutive, tournée vers l’avenir et faite pour durer

 

Michel Ranson, directeur adjoint à la direction technique et des systèmes d’information de Radio France

La prouesse d’un déploiement sans perturber l’antenne

« Ce projet se caractérise par son côté novateur et son envergure », note Etienne Roulette. Mais il y avait un autre défi de taille : déployer une nouvelle infrastructure tout en continuant à exploiter l’infrastructure existante. En effet, les studios devaient continuer à alimenter l’antenne sans que leur fonctionnement ne soit perturbé. Mission accomplie.

A l’issue du déploiement, chaque studio est désormais raccordé au réseau IP numérique pour envoyer le flux des caméras et des micros vers les salles de mixage.

Des médias parés pour l’avenir

« La solution tout IP Cisco présente les bénéfices d’être évolutive, tournée vers l’avenir et faite pour durer, estime Michel Ranson. Radio France peut envisager sereinement les projets d’évolution de ses studios. Elle pourra aussi poursuivre la modernisation de ses systèmes d’information et la mise en place de nouveaux modes de production ».

Parmi les futurs usages en ligne de mire : la remote production. Elle consiste en la prise de sons et d’images dans un lieu distant, puis en leur exploitation par les techniciens dans les studios de Radio France à Paris. Et ça n’est qu’une des nombreuses possibilités que peut désormais envisager le groupe radiophonique en toute sérénité.

50 studios de Radio France raccordés au réseau IP

 

En savoir plus