Les nouveaux réseaux et la 5G pour l’industrie 4.0

Partager

Avec le machine-learning, les capteurs, la robotisation… l’industrie 4.0 a déjà fait son entrée dans l’usine. Pourtant, les réseaux constituent encore souvent des freins pour atteindre le zéro stock, le zéro défaut de production, la personnalisation dès la fabrication, ou une maintenance prédictive et automatisée.

Les solutions sont nombreuses, comment faire les bons choix ?

  • Plusieurs connectivités sont disponibles (5G, WiFi 6, LTE privatif, opérateur ou hybride…), et l’idéal est une connectivité « universelle » pour les capteurs, les machines-outils, les chariots, les smartphones, les échanges avec le cloud.
  • Les connectivité historiques sont filaires et appellent à la rationalisation, notamment pour les machines, alors que l’humain appelle à la mobilité.
  • L’OT et IT sont souvent deux univers différents, ainsi que l’ERP et le MES.
  • La DSI supervise les investissements, fait des recommandations, et in-fine c’est le métier de la production en local qui utilise les solutions quotidiennement.
  • Les études sur les réseaux dans l’usine peuvent indiquer des ROI atteignables, sous réserve de concrétiser avec pragmatisme.

L’industrie 4.0 soulève clairement de nombreuses questions sur les réseaux dans l’usine

Le webinaire Orange Business Services vous apporte des éléments concrets, que vous soyez une Grande Entreprise ou une PME industrielle.

Voir le replay

 
 300x300_portrait_blogger_1.png
Christophe Brunet

Marketing, R&D, avant-vente, vente … j’ai œuvré dans ces fonctions chez Orange Business Services avec les mêmes interrogations: que deviennent les solutions numériques une fois installées dans les entreprises ? Quels bénéfices en tire un employé dans son quotidien ? Comment font les start-ups pour trouver les services qui marchent ? Aujourd’hui Digital Advisor, j’essaye d’éclairer ces sujets que tout DSI d’entreprise et marketer de la transformation digitale poursuit sans cesse.