La DSI peut-elle continuer à exister face aux métiers ?

Partager

Comment la DSI évolue-t-elle face à la transition numérique ? Pour le savoir, nous avons posé 3 questions à Armelle Bourden, en charge de l’emploi, des compétences et des parcours professionnels pour Orange.

La transformation numérique impacte les organisations : quelles conséquences pour la DSI ?

Armelle Bourden : « Si la transformation numérique a apporté dans l’entreprise de nouveaux outils, elle a aussi eu un véritable impact structurant sur les activités et les métiers.

Cette « vague » de la transformation numérique a modifié aussi l’organisation du travail de chacun. Pour la DSI, cela se traduit par de nouvelles façons de collaborer, avec et pour ses clients internes, les métiers et services de l’entreprise. En effet, il n’est désormais plus question, pour la DSI, de développer de son côté pendant 12 mois, puis de revenir avec une solution logicielle à laquelle le client devra s’adapter. Au contraire, le développement aujourd’hui doit se faire en mode agile, par itérations, en étroite collaboration avec les clients, avec lesquels la DSI doit apprendre à communiquer régulièrement. »

La DSI doit-elle donc trouver une nouvelle place dans l’entreprise ?

A. B. : « La DSI doit s’intégrer dans une nouvelle chaîne de valeur de l’entreprise, mais aussi au sein d’équipes multi-métiers... Elle doit pour cela apprendre à travailler autrement. En effet, il n’existe pas un seul et unique mode de collaboration, mais plusieurs. Par exemple, dans certaines entités d’Orange, des organisations en mode tribu ont été mises en place. Il s’agit de réunir différents métiers et profils (issus du marketing, du juridique, des processus, de l’IT…) au sein d’une seule et même équipe, le temps d’un projet. Ce mode de fonctionnement disruptif change à la fois le management et la manière de coopérer. Il exige aussi de nouvelles compétences pour apprendre à collaborer, écouter et se faire comprendre, avancer autour d’un objectif commun… »

Au-delà du développement d’outils, quel est le rôle de la DSI auprès des métiers ?

A. B. : « La DSI doit rester à l’écoute des métiers pour apporter les solutions qui répondront à leurs attentes. Mais aujourd’hui, l’innovation est au cœur des enjeux des métiers, et c’est une autre mission de la DSI que de la porter.

En effet, si l’innovation intervient dans tous les domaines, elle concerne tout particulièrement les sujets du SI. Les avancées technologiques et les nouveaux outils – tels que l’Intelligence Artificielle, le Big Data, les chatbots, et bien d’autres – doivent être systématiquement intégrés dans la réflexion des métiers. C’est à la DSI d’accompagner la réflexion des directions, d’aider à la compréhension des usages et des possibilités dans ces domaines.
 

Afin de remplir ce rôle, la DSI doit adopter une nouvelle posture. En devenant, comme les autres métiers de l’entreprise, actrice de la transformation mais aussi fournisseur de services et valeur ajoutée, la DSI doit assumer à la fois un rôle de conseil et d’accompagnement des métiers. »