L’épidémie de Covid-19 a un impact sur les industriels du monde entier d’une manière ou d’une autre. Cependant, dans le cas des fabricants de pièces détachées pour des applications critiques des secteurs de l’énergie nucléaire, de l’industrie chimique ou pharmaceutique, la pression pour maintenir à tout prix la continuité d’activité est extrême.

Les fournisseurs de ces secteurs potentiellement dangereux doivent continuer de fabriquer les pièces nécessaires aux solutions mises en œuvre dans ces infrastructures critiques. Il existe bien sûr dans ces infrastructures des plans de continuité d’activité et de reprise après sinistre, mais cette pandémie diffère des scénarios de crise classiques. Le défi commercial qu’elle implique est largement plus considérable, car il concerne le monde entier et peut s’aggraver rapidement sans préavis.

C’est ainsi qu’une multinationale fabriquant des pièces pour les infrastructures critiques en est arrivé à mobiliser en télétravail des dizaines de milliers de salariés qualifiés, tout en faisant face à une urgence de sécurité impliquant un stress supplémentaire à la suite de la panne de ses serveurs Active Directory (AD). En effet, si des pirates informatiques ont accès aux systèmes AD, ils peuvent potentiellement compromettre tous les comptes des utilisateurs connectés, les bases de données et applications ...



Orange a commencé par accroitre la bande passante des Data Centers qui prennent en charge les connexions VPN SSL mobiles afin de répondre à la demande plus importante de l'entreprise en termes d'accès sécurisés à ses applications professionnelles à partir d'équipements divers.

 

Soutenir nos clients pendant l'épidémie de Coronavirus

Avec l'apparition du Coronavirus, cette multinationale a commencé à mettre ses salariés en télétravail de manière à assurer leur sécurité. Dans un premier temps, elle a demandé à Orange Business Services d’augmenter le nombre de licences SSL pour accroître sa capacité d’accès à distance. Orange a été en mesure de montrer au client comment procéder au travers d’un portail en libre-service.

Mais il est vite devenu évident que cela ne suffirait pas à répondre au besoin, de plus en plus de pays entrant dans une phase de confinement. Ainsi, Orange a commencé par accroître la bande passante des Data Centers qui prennent en charge les connexions VPN SSL mobiles afin de répondre à la demande plus importante de l’entreprise en termes d’accès sécurisés à ses applications professionnelles à partir d’équipements divers.

Ensuite, le nombre de licences pour les utilisateurs à distance a été porté de 100 à plusieurs milliers. En raison du grand nombre de licences à activer dans un délai réduit, un projet de coordination complexe a dû être mis en place entre les équipes internes du client et les équipes Orange du monde entier. Il a fallu procéder à des transformations importantes du système, impliquant notamment des modifications dans les pools d’IP contenant des groupes d’adresses IP au sein des réseaux et des changements dans les configurations de routage.

Gestion de l’urgence

En plein milieu de la mise en place de son vaste et complexe programme de télétravail, le client a subi un problème de sécurité majeur affectant ses serveurs AD. Cela s’est immédiatement traduit par l’impossibilité d’obtenir un accès à distance pour de nombreux utilisateurs.

Le client a donc demandé à Orange de traiter ce problème de sécurité de toute urgence. Pour renforcer la sécurité du réseau VPN SSL de son client, Orange a déployé une solution d’authentification multi-facteur (MFA) via les services cloud Microsoft Azure. Pour Orange, c’était une approche tout à fait nouvelle et non conventionnelle. C’était cependant le seul moyen de renforcer rapidement la sécurité de l’entreprise pour reconnecter les utilisateurs et les rendre à nouveau productifs.

L’authentification multi-facteur est un système de sécurité qui vérifie l’identité d’un utilisateur en demandant plusieurs identifiants. En temps normal, cette approche non éprouvée aurait nécessité plusieurs jours de préparation et de mise en service. En travaillant sans relâche, Orange a réussi à rendre le nouveau processus d’authentification opérationnel en 24 heures.

Juste avant que la pandémie ne sévisse, Orange avait commencé à déployer une suite d’outils de productivité basés sur le cloud Cisco Webex. En raison de la transition vers le télétravail, le client a exigé un nombre de licences d’accès à distance plus élevé. Cela a permis aux équipes dispersées de pouvoir continuer à collaborer.

En mars de l’épidémie de Covid-19, Orange travaillait également au déploiement d’une solution voix pour ce client. Cela implique que l’entreprise migre vers Orange Business Together as a Service pour bénéficier des communications unifiées via le cloud, ainsi que des services de trunking SIP et de portage de numéros. Ce projet est d’ailleurs en bonne voie, bien que l’équipe d’Orange ait eu à travailler sur d’autres urgences déclenchées par le Coronavirus pour le client.

L’union fait la force

En travaillant comme une seule équipe, tout en faisant face à une faille de sécurité majeure, Orange et le service informatique du client ont brillamment permis à des milliers de salariés de télétravailler. L’entreprise a ainsi pu rester opérationnelle en dépit des difficultés. 

Dans le même temps, l’équipe Orange chargée de ce compte client a réussi à respecter le calendrier de déploiement d’une solution voix qui sera déterminante pour l’activité du fabricant dans ce nouveau mode de fonctionnement normal.

nouveau processus d’authentification opérationnel en 24 heures

 

Pour aller plus loin