Le COVID-19 a eu un impact majeur sur l’industrie chimique. Certains secteurs, comme celui en relation avec le transport, ont été durement touchés, tandis que d’autres, comme ceux en relation avec les produits pharmaceutiques, les additifs alimentaires et les désinfectants ont enregistré des volumes records.

Les fabricants de produits chimiques travaillent sans relâche pour minimiser les perturbations de la chaîne d’approvisionnement alors que le coronavirus se propage à travers le monde. Certains ont dû augmenter la production de produits chimiques essentiels et de produits de santé tels que les désinfectants. Tous doivent lutter pour maintenir leurs chaînes d’approvisionnement en ces temps incertains.

Le manque de fiabilité des prévisions de la demande et la nécessité de mettre rapidement en place un dispositif de télétravail ne font qu’accentuer la pression subie par les fabricants de produits chimiques. Dans ces circonstances sans précédent, les entreprises doivent plus que jamais pouvoir compter sur un cadre technologique solide pour mener à bien leurs activités.

Garantir le niveau de productivité en télétravail

À l’annonce des mesures de confinement afin d’endiguer la propagation du COVID-19, cette multinationale spécialisée dans la fabrication de produits chimiques a immédiatement réagi. Elle a fait appel à Orange Business Services pour s’assurer que ses collaborateurs resteraient connectés et productifs en télétravail.

La multinationale savait que ses capacités de travail à distance seraient insuffisantes pour permettre à l’ensemble de ses salariés de travailler depuis chez eux et qu’il lui faudrait mettre rapidement en œuvre des plans d’urgence. Avant la crise du COVID-19, cette multinationale comptait 10 750 collaborateurs en télétravail. Ce nombre devait être porté à 27 750 dans des délais extrêmement courts.

Il s’agissait d’un exercice complexe dans le cadre duquel Orange Business Services devait installer et configurer du matériel supplémentaire pour répondre à l’augmentation de la demande en capacité. La multinationale utilisait déjà Mobile SSL et des pare-feu Cisco ASA. Orange devait configurer les pare-feu existants de manière à octroyer un accès aux utilisateurs VPN SSL distants et ajouter un autre pare-feu pour augmenter les capacités — le tout en moins d’une semaine.

L’urgence était telle que l’équipe Orange a dû transporter l’appliance de pare-feu supplémentaire à travers un pays d’Europe et l’installer en l’espace d’un week-end. Le pare-feu en Asie est passé du mode actif à l’équilibrage de charge pour répondre aux exigences liées au télétravail dans la région. Les deux missions nécessitaient des interventions sur le terrain, qui ont dû être soigneusement coordonnées pour respecter les mesures de confinement. Aux États-Unis, le client a adapté lui-même ses pare-feu. Par chance, une mise à niveau de la bande passante avait déjà été effectuée avant la pandémie. Orange se charge actuellement de son monitoring afin d’évaluer si cette bande passante doit être augmentée. Elle est pour le moment suffisante pour répondre à la demande.

Les utilisateurs se connectent sur le VPN privé pour accéder aux applications professionnelles, telles que Microsoft 365 et les applications de comptabilité et de logistique développées sur mesure pour l’entreprise. Jusqu’à présent, aucune dégradation de l’expérience utilisateur n’est à déplorer et la transition du travail en présentiel vers le télétravail s’est faite relativement en douceur.

Maintenir les chaînes d’approvisionnement critiques

Garantir un approvisionnement continu des produits chimiques essentiels pour lutter contre le virus en pleine pandémie représente une tâche énorme pour l’industrie chimique. Bénéficier d’une infrastructure robuste n’a été jamais aussi important pour gérer les chaînes d’approvisionnement à distance.

Mettre en œuvre un dispositif de télétravail de cette ampleur dans des délais aussi courts n’aurait pas été possible sans l’approche « one team » adoptée par Orange et son client. Les deux entreprises collaborent en permanence sur tous les fuseaux horaires pour s’assurer que les collaborateurs en télétravail puissent se connecter en toute sécurité et mener à bien leur mission depuis chez eux afin de minimiser les perturbations de la chaîne d’approvisionnement des produits chimiques essentiels.

27 750 salariés qualifiés adoptent le télétravail dans des délais extrêmement courts

 

 

Pour aller plus loin