Le NHS (National Health Service, le système de santé publique au Royaume-Uni), en première ligne face à cette pandémie mondiale d’une ampleur sans précédent, a dû gérer la crise tout en garantissant la qualité et la cohérence de ses premiers soins de santé. Orange Business Services a aidé le NHS à maintenir son programme de soins de santé communautaires, contribuant ainsi à prévenir la propagation du virus.

 

Les soins de santé primaires constituent la première ligne des traitements médicaux. Il est essentiel de maintenir la population en bonne santé et de soutenir les patients pour lesquels une hospitalisation n’est pas obligatoire. Le NHS a été contraint de transformer ses services de premiers soins afin de minimiser la propagation du COVID-19 et de protéger les patients les plus vulnérables.

Pour continuer à dispenser ses premiers soins sans interruption, le NHS a fait de la fourniture de ses capacités de consultation, de diagnostic et de prescription une priorité. Pour ce faire, le NHS s’est rapproché de Login Consultants, une société d’Orange Business Services, et de son partenaire VMware dans le but de concevoir un « cabinet médical virtuel tout-en-un » qui pourrait être déployé rapidement auprès des médecins généralistes et des équipes de soins primaires.

La solution devait permettre aux médecins généralistes et aux équipes de premiers soins, confinés loin de leurs cliniques, d’accéder aux données des patients depuis leurs propres équipements sans qu’il soit nécessaire pour cela d’utiliser une connexion VPN coûteuse ou d’acheter de nouveaux équipements. 15 % du personnel du NHS était à tout moment confiné afin de ralentir la propagation du virus. Ce « cabinet médical virtuel tout-en-un » devait permettre aux praticiens d’accéder aux données dont ils avaient besoin depuis chez eux, sur leurs propres équipements, afin qu’ils puissent continuer d’accompagner leurs patients, même en confinement.

Mettre au point un « cabinet médical virtuel tout-en-un »

Pour satisfaire ces besoins, Orange a proposé une solution basée sur une infrastructure de bureau virtuel VMware (VDI – Virtual Desktop Infrastructure). Cette approche répond à la fois aux exigences de sécurité strictes du NHS et à la nécessité, pour les médecins, de travailler depuis chez eux. Dans un environnement de VDI, les données demeurent sur le serveur et ne sont pas stockées sur le périphérique de l’utilisateur final. Ces données sont ainsi protégées en cas de vol ou de compromission de l’appareil et les équipements personnels des utilisateurs finaux peuvent être utilisés en toute sécurité.

Face à une pandémie, chaque seconde compte. Grâce à son expertise, Orange a pu rapidement mettre au point un prototype prenant en charge les applications métiers et créer un espace de travail sécurisé dans le cloud. Orange a travaillé en étroite collaboration avec VMware afin de garantir une interaction efficace entre la solution de VDI et le réseau.

Travailler en situation d’urgence

En deux semaines, Orange a développé un prototype de bureau virtuel intégrant les applications métiers NHS, en utilisant une approche DevOps agile. Orange a ensuite dirigé un projet pilote dans plusieurs environnements hospitaliers afin d’optimiser les performances de la solution. La solution de VDI a ensuite été déployée auprès des médecins généralistes et des équipes de premiers soins, leur permettant de consulter à domicile sur leurs ordinateurs PC et Mac et d’accéder en toute sécurité aux dossiers de leurs patients.

Les médecins généralistes et les équipes de premiers soins se connectent au bureau virtuel à l’aide d’une connexion Internet, depuis leurs propres équipements. Leurs identités sont liées à une application d’authentification multi facteurs sur leurs téléphones mobiles afin de contrôler leur statut d’utilisateur autorisé.

En plus de mettre en place le VDI, Orange devait garantir le fonctionnement des applications historiques du NHS sur le nouveau bureau virtuel. La plupart de ces applications ont été conçues pour fonctionner sur des postes de travail traditionnels, Orange a donc dû les packager pour s’assurer de leur compatibilité avec un poste de travail virtuel.

Ce VDI évolutif a finalement été mis en œuvre dans un cloud IBM pour être ensuite déployée sur les systèmes médicaux des hôpitaux via une connexion sécurisée. Orange a mis en place une connexion sécurisée afin que les utilisateurs puissent se connecter via Internet pour accéder aux applications sur le réseau virtuel.

Plus de 600 médecins généralistes et membres des équipes de premiers soins du NHS utilisent désormais la solution de VDI d’Orange, dont le déploiement fut un succès. Le NHS explore maintenant avec Orange d’autres cas pour lesquels ce « cabinet médical virtuel tout-en-un » pourrait être utilisé.

600 médecins généralistes et membres d’équipes de premiers soins utilisant la solution de VDI d’Orange

 

"Le partenariat avec Ian et son équipe du NHS a été très important pour Orange. Lorsque la COVID-19 a frappé en mars dernier, nous avons pris une grande inspiration, car habituellement, il nous fallait trois à six mois pour élaborer une solution. Pourtant, nous avons réussi à tout faire en un week-end, et les utilisateurs pilotes étaient prêts à travailler en seulement deux semaines."

Bob Smart, Responsable sénior du développement commercial, Orange Business Services

"Virtual Surgery d’Orange a transformé les choses du jour au lendemain. En un instant, nous pouvions accéder aux e-mails, à nos systèmes cliniques et faire des consultations en visio depuis la maison. Cette solution innovante a été une véritable révolution. Je pense que nous continuerons à travailler ainsi, même après la COVID-19."

Nick Pulman, Médecin et vice-président, West Leicestershire Clinical Commissioning Group

"Avant, les services informatiques étaient relégués au second plan. Maintenant, nous faisons partie de la solution. Nous avons offert des capacités digitales aux soins de santé et fondamentalement transformé le NHS."

Ian Wakeford, Directeur informatique, Leicestershire Health Informatics Service