En déployant la solution wifi et vidéosurveillance Cisco Meraki dans le parc immobilier de Sodineuf, Orange Business Services améliore la sécurité des locataires et simplifie le quotidien des équipes du bailleur social.

Améliorer la détection des incidents dans les immeubles

Bailleur social normand, Sodineuf Habitat Normand gère près de 9 000 logements au sein d’un territoire s’étendant de la baie de Somme à la baie de Seine. Afin d’améliorer la qualité de service et la sécurité de son parc immobilier, l’entreprise souhaitait disposer d’un accès wifi sécurisé dans certaines de ses Résidence Jeunes Salariés (RJS) et moderniser son parc de vidéosurveillance. « Nos caméras et enregistreurs, installés dans les ascenseurs et les halls, étaient difficiles à exploiter » confie Ludivine Levallois, responsable du pôle gestion locative à l’agence Dieppe Littoral du bailleur. « En cas d’incident filmé, les équipes devaient se rendre sur site et visionner des heures d’enregistrement pour pouvoir retrouver la séquence en question. » Par ailleurs, la vidéosurveillance de Sodineuf nécessitait une mise en conformité avec le Règlement européen sur la Protection des Données (RGPD) : « Il s’agissait de trouver un système respectueux de la vie privée des résidents, en évitant notamment de filmer les portes des logements » détaille Martin Ascola, expert en informatique et système d'information chez Sodineuf.



Un chef de projet dédié était obligatoire pour centraliser les opérations et gérer différents prestataires.

 

Martin Ascola, expert en informatique et système d'information, Sodineuf Habitat Normand

Centraliser les flux vidéo : un chantier d’envergure

C’est pour mener à bien cette modernisation que Sodineuf a contacté Orange Business Services, qui lui a proposé la solution wifi et sécurité Cisco Meraki. Après un test concluant mené sur trois résidences, le bailleur a entamé la modernisation de l'ensemble de son parc, soit 58 switches et 600 caméras répartis sur 12 sites et 42 immeubles. Outre une infrastructure LAN wifi flexible, Cisco Meraki offre une vidéosurveillance au fonctionnement simplifié : un tableau de bord centralisé affiche l’ensemble des flux d’images en haute définition, accessibles en quelques clics aux salariés habilités depuis les locaux de Sodineuf. Les caméras, équipées d’un système de reconnaissance de mouvement, permettent de retrouver très rapidement la séquence d’incident. Le système masque également les éléments vidéo relevant de la vie privée des résidents.

Le chantier de modernisation a concerné en premier lieu les bâtiments prioritaires. Un chef de projet dédié d’Orange Business Services fut désigné comme interlocuteur unique de Sodineuf durant toutes les phases du déploiement : refonte du câblage IP, fourniture d’accès fibre ou ADSL, disposition et paramétrage des boîtiers et caméras, etc. « Au-delà de cinq sites, un chef de projet devient obligatoire pour centraliser les opérations et gérer différents prestataires » souligne Martin Ascola. « Les défis étaient nombreux : par exemple, ajuster le planning selon l’éligibilité des sites, les autres travaux prévus sur les immeubles ou encore la livraison du matériel. »



En cas de dégradation ou de vol, la vidéosurveillance accélère l’identification des responsables. Cela confère un sentiment de sécurité aux résidents.

 

Ludivine Levallois, responsable du pôle gestion locative, Sodineuf Habitat Normand

Locataires rassurés et gain de temps pour les équipes

Alors que le déploiement des caméras devrait s’achever cet été, leur effet se fait déjà sentir au sein des immeubles. « Les rassemblements et incivilités diminuent, notamment dans les couloirs de caves nouvellement équipés. En cas de dégradation ou de vol, la vidéosurveillance accélère l’identification des responsables, ce qui confère un sentiment de sécurité aux résidents » conclut Ludivine Levallois. Le quotidien des salariés de Sodineuf est lui aussi transformé : ces derniers n’ont désormais besoin que de quelques minutes pour retrouver un événement filmé, contre une demi-journée auparavant, sans avoir besoin de se déplacer, et en pleine conformité avec le RGPD. Satisfait de ces progrès, le bailleur envisage de déployer son dispositif sur de nouveaux sites.

D’une demi-journée à quelques minutes pour retrouver un incident filmé

 

 

Pour aller plus loin