Le COVID-19 a eu un impact majeur sur l’industrie automobile. Certaines régions parmi les plus touchées sont des maillons essentiels de la chaîne d’approvisionnement mondiale de l’industrie. Face aux mesures de confinement, les fabricants de composants pour le secteur automobile ont dû faire preuve d’agilité pour traverser cette crise et s’assurer que les pièces détachées parviennent aux usines encore ouvertes.

La pandémie s’est rapidement propagée à travers l’Europe et l’Amérique du Nord, renforçant le besoin de flexibilité pour garantir le bon fonctionnement de la chaîne d’approvisionnement. Les plans de continuité d’activité ont dû être constamment adaptés pour contrer ce risque toujours en mouvement.

Minimiser les perturbations de la chaîne d’approvisionnement

Ce client de longue date d’Orange Business Services devait assurer le bon fonctionnement de sa chaîne d’approvisionnement de composants essentiels pour le secteur automobile et minimiser les perturbations pour ses clients. Non seulement les processus de fabrication ont été durement touchés par la crise, mais les pays d’Europe et d’Amérique du Nord ont mis en place des mesures de confinement, forçant les salariés qualifiés à travailler depuis chez eux.

Le client a demandé à Orange de mettre en œuvre un programme de télétravail le plus rapidement possible. Orange fournit déjà à l’entreprise une solution Business VPN, des accès à distance managés et sécurisés via la solution Zscaler Internet Access (ZIA) et des solutions vidéo managées. La stratégie consistait à étendre son infrastructure et accroître la capacité de ses outils de collaboration afin de prendre en charge un nombre beaucoup plus élevé d’utilisateurs en télétravail.

Orange a d’abord augmenté la capacité du réseau privé virtuel SSL de la société. Ce réseau pouvait accueillir environ 100 utilisateurs et était réservé précédemment aux dirigeants de l’entreprise et à ses collaborateurs en déplacement. Il a été immédiatement mis à niveau pour prendre en charge 600 utilisateurs.

Orange a également négocié une option de licence virtuelle avec un partenaire de communication visuelle pour son outil de collaboration vidéo. Cette initiative a permis aux salariés de la société basés aux États-Unis et en Europe de travailler depuis chez eux et d’accéder aux systèmes de visioconférence. Les utilisateurs distants se connectent sur un VPN privé pour accéder aux applications web, aux applications client-serveur et aux outils disponibles sur le réseau interne.

Avant la crise, seule une centaine de personnes pouvait utiliser les salles de visioconférence de l’entreprise. Orange accroît actuellement les capacités de ce service pour fournir rapidement 1 000 salles de réunion virtuelles personnelles supplémentaires accessibles à tous les salariés qualifiés. Chaque salle peut accueillir 30 personnes.

Chacun sait qu’il est difficile de contrôler la stabilité et les performances d’Internet. Pour garantir la cohérence du système et la qualité des visioconférences, Orange gère le trafic vidéo par le biais de la technologie MPLS. Orange a également étendu le service Business VPN Galerie. Ce service sert de passerelle entre la solution de visioconférence dans le cloud et le VPN de l’entreprise, sans passer par l’Internet public.

Pour renforcer davantage sa résilience, la société étudie actuellement une option qui lui permettra de remplacer tous ses pare-feu et ses outils d’accès à distance par la solution Zscaler Private Access (ZPA). Grâce à cette initiative, elle pourra bénéficier depuis n’importe quel endroit d’une connectivité sans interruption aux ressources critiques, découplée de la protection traditionnellement appliquée à la couche réseau physique basée sur l’utilisation de pare-feu et d’autres outils de sécurité.

Limiter les perturbations dans l’industrie automobile

En étendant l’infrastructure de l’entreprise dans un court laps de temps, Orange a permis à cette dernière de mettre rapidement en place un dispositif de télétravail efficace et productif pour ses salariés qualifiés. Elle a pu ainsi maintenir sa chaîne d’approvisionnement et s’assurer que les constructeurs automobiles reçoivent les pièces détachées dont ils ont besoin avec un minimum de perturbations pendant cette urgence sanitaire sans précédent.

 

Pour aller plus loin