Le télétravail ne fait pas partie de la culture de l’industrie automobile. Pour les sociétés de ce secteur, gérer les données sensibles et superviser un grand nombre de collaborateurs contraints de travailler depuis chez eux en raison des mesures de confinement ont représenté un énorme défi.

La crise COVID-19 a perturbé les activités de toutes les entreprises. L’industrie automobile est l’une des plus interconnectées au monde. Elle est donc particulièrement vulnérable face à une pandémie. La communication et la collaboration sont essentielles pour assurer la continuité des opérations commerciales.

Les stratégies de télétravail solides sont devenues des armes indispensables dans la lutte contre le coronavirus qui s’est, dès le départ, révélé être une véritable cible mouvante pour les constructeurs automobiles. Les équipes dispersées doivent être en contact les unes avec les autres de façon permanente afin de garantir la continuité de toutes les activités qui ne sont pas liées à la fabrication.

Maintenir une communication permanente

Ce constructeur automobile a fait appel à Orange Business Services pour faire en sorte que ses salariés qualifiés basés au Royaume-Uni puissent travailler depuis chez eux, en toute sécurité. Il souhaitait maintenir la productivité à un niveau aussi élevé que possible et a demandé à Orange s’il était concevable de mettre en œuvre, à l’échelle internationale, un dispositif de télétravail pour 15 000 de ses collaborateurs, et ce en l’espace d’un week-end. Avant la pandémie, un maximum de 2 000 utilisateurs pouvait travailler simultanément à distance.

L’entreprise avait un avantage majeur sur ses concurrents : elle avait déjà investi massivement dans une infrastructure de télétravail, principalement pour pallier une utilisation intensive d’Internet. Orange a d’abord ajouté des licences pour prendre en charge les utilisateurs supplémentaires dans les 48 heures suivant le démarrage du programme de télétravail à grande échelle. Ce processus s’est déroulé sans heurts et a permis de satisfaire les besoins en capacité.

L’architecte, le directeur technologique ainsi que les consultants en sécurité d’Orange ont travaillé en tandem avec l’équipe IT du constructeur automobile dans le cadre d’une approche « one team ». Ils ont analysé les améliorations à apporter à l’infrastructure pour optimiser l’expérience utilisateur des collaborateurs en télétravail.

Des tests complets ont permis à Orange de déceler, dans le « backbone » britannique, des goulots d’étranglement susceptibles de nuire à la performance. Pour surmonter ce problème, Orange a mis à niveau la bande passante réseau, en ajoutant 2,5 Gbit/s à chacun des quatre liens critiques servant à connecter les utilisateurs au service. L’entreprise disposait déjà d’une bande passante Internet suffisante. Ce projet a été répliqué pour 4 000 utilisateurs en Asie et 5 000 utilisateurs aux États-Unis.



Ce constructeur automobile a établi avec Orange une relation forte et a investi dans une infrastructure qui lui a permis de réagir rapidement face à la pandémie, à court et à long terme. Ces initiatives se sont révélées payantes à l’annonce des mesures de confinement.

 

 

Orange a également conseillé au constructeur automobile de modifier son infrastructure réseau interne pour permettre un meilleur équilibrage des charges des utilisateurs distants. Par exemple, si sa passerelle de Singapour venait à être surchargée à quelconque moment, les utilisateurs indiens seraient redirigés vers la passerelle britannique afin de garantir aux collaborateurs la bande passante dont ils ont besoin pour utiliser les applications commerciales.

Orange a analysé l’utilisation de la bande passante Internet grâce à Zscaler et a émis à l’attention de la multinationale plusieurs recommandations concernant les cas où le comportement des utilisateurs réduisait les performances. Sur la base de ces résultats, le client a pris la décision de bloquer l’accès à certains services de média en streaming afin d’optimiser les performances.

Orange met désormais en place un nouveau plan d’urgence en cas de panne de serveur. Ce plan prévoit des capacités supplémentaires pour prendre en charge l’ensemble de la main-d’œuvre distante de façon homogène.

Connecter les télétravailleurs de manière sécurisée

Orange a aidé ce constructeur automobile à poursuivre ses activités en mettant rapidement en œuvre un dispositif de télétravail pour ses salariés qualifiés. Cela a été un défi majeur pour certains de ses concurrents dans l’industrie automobile mais grâce à l’approche « one team », le client est parvenu à le relever avec succès.

15 000 collaborateurs ont adopté le télétravail

 

Pour aller plus loin