L’atelier d’architecture bordelais King Kong a profité du déploiement récent du réseau 5G en France par Orange, pour doter ses collaborateurs de nouveaux abonnements. Un atout précieux lors de leurs missions hors les murs.

Avant la 5G, le casse-tête des visites de chantier hors connexion

Établissements scolaires, aménagements urbains, immeubles de logements et de bureaux, espaces culturels… chaque année, la diversité des réalisations confiées à l’atelier d’architecture bordelais King Kong amène les collaborateurs de ce cabinet fondé en 1994, à arpenter une multitude de chantiers dans toute la France.

Jusqu’à présent, impossible d’avoir les mêmes usages numériques qu’au bureau. Se plonger dans les plans, les modifier en temps réel, et les partager en visio avec un client à distance : rien de tout cela ne pouvait être entrepris sur un chantier.

« Avant la 5G, nous devions attendre qu’un collaborateur revienne au cabinet pour regarder les photos prises sur place. Nous prenions les décisions ensuite » se souvient Jean-Christophe Masnada, architecte associé de l’atelier King Kong.



S’il y a une décision urgente à prendre, avec la 5G, nous pouvons interagir de manière immédiate. La 5G est un outil formidable au service de notre métier.

 

Jean-Christophe Masnada, architecte associé

Les architectes entrent dans l’ère du nomadisme

Mais une révolution nommée 5G est passée par là. Et grâce au déploiement progressif du réseau 5G en France par Orange, l’atelier d’architecture King Kong a choisi de se doter de smartphones et forfaits 5G. De quoi totalement revoir les usages et faire entrer les architectes dans l’ère du nomadisme.

« Nous avons un champ d’intervention sur tout le territoire français qui implique beaucoup de déplacements, détaille Jean-Christophe Masnada. Nous avons besoin d’avoir des personnes sur place qui nous rapportent l’évolution des projets au quotidien. La 5G est importante sur un chantier car nous n’avons pas de Wi-Fi. Aujourd’hui, avec le très haut débit mobile on peut être connectés partout ». La 5G permet d’agir instantanément et de s’affranchir des distances.

Les applications métiers disponibles en tous lieux

La 5G, qui s’accompagne de débits améliorés et de plus de capacité--3 à 4 fois plus rapides que les réseaux mobiles existants—autorise désormais à accéder beaucoup plus facilement à ses applications métiers (graphisme, dessin technique, 3D). Et ce, dans d’excellentes conditions. Télécharger des fichiers lourds, consulter une vidéo, utiliser des outils de visio-conférence : tous ces usages courants deviennent plus simples.

« S’il y a une décision urgente à prendre, avec la 5G, nous pouvons interagir de manière immédiate » précise Jean-Christophe Masnada. « Grâce à la visio, on peut tout de suite tout voir sur le chantier et aussi utiliser la 3D sur nos tablettes et téléphones pour valider nos choix sur place », confirme Nicolas Broussous, architecte à l’atelier King Kong.

Avec les débits améliorés par la 5G ; les architectes accèdent directement à leurs dossiers depuis leurs téléphones et tablettes. De plus, des fichiers volumineux s’échangent avec plus de fluidité et de rapidité. Ces professionnels gagnent ainsi en productivité et toutes les parties prenantes collaborent avec davantage d’efficacité.

Gain de temps aujourd’hui et immersion totale demain

La 5G, c’est aujourd’hui du temps et du confort gagnés pour les professionnels de terrain. Et demain ? « Dans le futur, on peut imaginer des choses plus futuristes : si la réalité virtuelle se développe avec la 5G, cela permettra une immersion complète dans les bâtiments » assure Nicolas Broussous. Mais Jean-Christophe Masnada est d’ores et déjà conquis. « La 5G est un outil formidable au service de notre métier ».