Quand travail à distance rime avec performance

Partager

Des bénéfices reconnus

Le télétravail a longtemps été considéré comme une pratique marginale. Aujourd’hui, on ne compte plus les collaborateurs louant ses vertus ! Au cœur de ce changement de paradigme, le désir croissant des salariés de conjuguer au mieux vie professionnelle et personnelle. Le tout couplé à l’adoption des nouvelles technologies dans l'entreprise qui ont bouleversé le rapport à la sédentarité. Le télétravail se développe et semble conquérir ceux qui s’y adonnent : 90 % des salariés pratiquant le télétravail déclarent en être satisfaits*.

Les raisons de ce succès ?

  1. La diminution des déplacements réduit la consommation de carburant, donc les dépenses financières et l’empreinte carbone. Les collaborateurs peuvent choisir un lieu de vie plaisant, même loin des locaux de leur entreprise, pour travailler dans un environnement qui leur convient. A l’heure actuelle, 90 % des travailleurs français qui subissent des temps de transport domicile-travail importants estiment qu'ils manquent de temps pour leurs proches ou leurs loisirs**. La réduction du niveau de stress et du temps de transport assure par ailleurs des gains de productivité.
     
  2. En adaptant son environnement de travail à sa mission, le collaborateur peut se concentrer sur sa tâche sans être distrait par les coups de téléphone ou les sollicitations de ses collègues.
     
  3. Côté entreprise, c’est une opportunité pour remodeler les locaux et économiser de l’espace.

Enfin, et c’est sans doute le bénéfice majeur : le télétravail repose sur un nouveau type de fonctionnement pour l’entreprise et ses salariés, fondé sur la confiance réciproque. L’expérience menée dans certains grands groupes indique des effets positifs, notamment un management plus souple et des salariés plus motivés. En étant ouvert à ce type de fonctionnement, l’employeur démontre sa confiance envers ses collaborateurs et se donne ainsi les moyens de les fidéliser… ou d’attirer de nouveaux profils qualifiés.

* Etude BVA pour la société de conseil Sémaphores Entreprises
** Etude Vivavoice pour l'OPE

Un nécessaire référentiel RH autour du télétravail

Pour soutenir le développement du télétravail, les pouvoirs publics français ont annoncé un plan d’action comportant trois grands axes :

  • une simplification de son cadre juridique,
  • une facilitation du recours au télétravail,
  • et une meilleure information des salariés et des entreprises.

Cette initiative démontre que la massification de cette pratique ne va pas sans défis à relever. Dans l'entreprise, les DRH et les DSI ont un rôle particulièrement important à jouer dans l’adoption du télétravail. Côté ressources humaines, c'est toute la question du management qui est à repenser : l'absence d'un contact physique quotidien avec les collaborateurs hors les murs invite à repenser les modes de communication et l’organisation de la charge de travail. L’éloignement peut aussi amoindrir l'esprit d'équipe et le sentiment d’appartenance. Un équilibre doit donc être trouvé pour maintenir une communication fluide et des rapports professionnels de qualité. 75 % des cadres et dirigeants interrogés dans le cadre d'une étude menée par Regus en 2015 estimaient d'ailleurs qu'il est nécessaire de former les managers à ces nouvelles réalités.

La mission des RH sera donc de formaliser les conditions du télétravail tout en conservant de la flexibilité afin d'en garder les avantages. Négocier un accord précisant le cadre du télétravail est une première étape, pour encadrer les procédures de demande, les métiers concernés, la durée de travail (temps partiel ou complet, choix des jours), les plages de disponibilité et enfin les lieux d’exercice (domicile, télécentre, tiers-lieux, etc.). En parallèle, un travail de sensibilisation peut être mené à travers la distribution de guides du télétravail ou la désignation de référents apportant une communication homogène pour répondre aux interrogations des télétravailleurs.

Les RH accompagneront par ailleurs les managers dans leur travail d’adaptation : ces derniers vont en effet devoir apprendre à choisir le meilleur moment pour rencontrer leurs équipes, ou à se servir de nouveaux outils pour piloter les projets. La finalité de ce travail d’accompagnement est la création d’un référentiel commun autour du télétravail, pour faire émerger une nouvelle culture managériale.

Quels outils digitaux pour un télétravail performant ?

Côté DSI, l'effort consiste à rendre le télétravail viable du point de vue technologique, pour que les collaborateurs disposent des mêmes capacités IT à distance qu’au bureau et puissent ainsi gérer de manière optimale leurs communications, agendas et missions. Parmi les outils pertinents, citons :

  • Les plateformes collaboratives proposant des services de messagerie instantanée, appels vocaux ou vidéo, sur PC, smartphone ou tablette.
  • Les solutions de webconférence.
  • Les solutions de partage de documents stockés dans le Cloud, pour sauvegarder, partager, modifier à plusieurs et synchroniser en temps réel les fichiers et dossiers.
  • Des plateformes de gestion de projet et de relation commerciale (CRM, ERP) et des applications métiers accessibles à distance.

Le développement d'un espace de travail sur mesure signifie aussi des locaux d'entreprise plus flexibles, dotés de technologies permettant d’accueillir ponctuellement les télétravailleurs. Dans le même élan, ces infrastructures accompagneront le nomadisme de bureau qui se développe de plus en plus chez les collaborateurs travaillant sur site.

 

Pour aller plus loin :