Soutien aux collectivités : un centre d’entraide en ligne à Herblay-sur-Seine

Soucieuse d’accompagner ses administrés durant la crise sanitaire, la ville d’Herblay-sur-Seine a multiplié les dispositifs d’entraide physiques et digitaux. Elle a notamment bénéficié du soutien d’Eolas, filiale d’Orange Business Services, pour lancer dans les plus brefs délais un centre d’entraide en ligne.

Accompagner les citoyens durant le confinement

Herblay-sur-Seine a découvert l’ampleur de la crise sanitaire au lendemain des élections municipales. Le 16 mars 2020, alors que le confinement est officialisé, elle se trouve devant un défi de taille : continuer à faire fonctionner la collectivité et assurer les services essentiels tout en restant à l’écoute des concitoyens. « Nous devions au préalable pouvoir communiquer avec les élus et les services municipaux pour mieux comprendre comment nous organiser et apporter un soutien à la population », explique Philippe Rouleau, maire d’Herblay. Dans la semaine suivant le confinement, la mairie installe donc une solution de visioconférence facilitant la coordination à distance des équipes municipales.

Un centre d’entraide

Afin de porter assistance à la population le plus rapidement possible, certains agents de la ville sont investis de nouvelles missions et un centre d’aide est installé dans un gymnase de la ville. Ce « camp de base » propose les services essentiels : photocopies de documents, courses pour les personnes en difficulté, fabrication de masques, etc. La mairie crée également une page « Herblay-sur-Seine Solidaire » sur les réseaux sociaux qui lui permet de cerner les besoins récurrents de ses administrés.

Elle sollicite ensuite Eolas, filiale d’Orange Business Services spécialisée dans la conception et l’hébergement de plateformes digitales, pour mettre en place un centre dédié à l’entraide aux couleurs de la mairie. Accessible sur mobile, tablette et PC, elle facilite la mise en relation des habitants désireux de se rendre des services : besoins de masques, déplacements, livraison de repas, conseil informatique...

« Entraidons-nous » géolocalise ses utilisateurs pour renforcer les solidarités à l’échelle d’un quartier en complément du centre d’aide. Avec plus d’une centaine de contributeurs, le succès est rapidement au rendez-vous. Le maire a lui-même répondu à la demande d’une habitante inscrite à l’application en lui apportant un dîner préparé. « Son ergonomie intuitive et la formation à distance d’Eolas ont permis à la municipalité de l’utiliser immédiatement de manière autonome », assure Philippe Rouleau

Un élan de solidarité à poursuivre dans l’après-crise

Si les boucles de solidarités créées sur la plateforme ont été axées sur la gestion de crise, la plateforme « Entraidons-nous » est conçue pour durer. « Cet élan de solidarité nous a fait du bien. Nous allons garder cette application car l'entraide entre les habitants est utile tout au long de l'année », affirme le maire. « S’il existait certaines réticences pour utiliser les outils de travail à distance, il serait difficile aujourd’hui de nous en en passer ! », conclut Philippe Rouleau, qui a d’ores et déjà inscrit la possibilité d’organiser conseils municipaux et commissions à distance au règlement intérieur de la mairie.