Salariés mieux connectés : la stratégie réseaux de SoLocal

Partager

Pour répondre au besoin grandissant de bande passante de ses équipes, SoLocal a transformé en profondeur son infrastructure réseau avec l’aide d’Orange Business Services. Une mutation expliquée par Christophe Géraud, Responsable du département Réseaux chez SoLocal.

Éclairages/ SoLocal s’est lancé dans un chantier de refonte de ses infrastructures réseaux. Pourquoi ce projet ?

Christophe Géraud/ La majorité des applications, qu’elles soient "maison" (hébergement et exploitation de données internes) ou en mode SaaS (Software as a Service), migrent aujourd’hui des serveurs internes vers internet. Une transformation qui a pour effet de solliciter davantage les accès internet et de soulager le réseau VPN interne.

Confronté à des phénomènes de saturation ponctuelle de la bande passante et de complexité de maintenance, SoLocal s’est tourné vers un modèle hybride en service managé. Il nous fallait offrir un accès internet plus fluide, avec une qualité de service optimale, tout en conservant un niveau de sécurité équivalent à celui d’une interconnexion internet standard.

E./ À quelles technologiques avez-vous fait appel ?

C.G./ Nous avons mis en place une architecture distribuée avec un accès internet au plus près de l’utilisateur, afin d’optimiser les débits et les temps de latence. Les sites les plus importants, tels que ceux où se mènent les activités de télévente, ont été dotés de sorties internet locales (un site de 150 personnes bénéficiera d’un débit de 40 Mb/s). Les sites de moindre envergure ont quant à eux été hébergés dans des datacenter externes : ceux d’Orange Business Services.

Restaient alors à régler le problème de l’infrastructure d’interconnexion à internet. Traditionnellement, une telle infrastructure est composée d’une dizaine d’équipements par accès (routeur, switch, firewall…), ce qui n’était pas possible avec des sites dotés d’une sortie internet locale. La solution a été de déporter toutes ces fonctions dans un service SaaS.

« Avec la migration des applications métiers vers internet, il fallait pouvoir fournir aux utilisateurs un accès web plus fluide avec une qualité de service optimale, tout en conservant un niveau de sécurité équivalent à celui d’une interconnexion internet standard. »

Christophe Géraud, Responsable Département Réseaux chez SoLocal

E./ Quels sont les bénéfices constatés de cette transformation ?

C.G./ Au-delà de l’administration beaucoup plus agile du réseau, on constate une nette amélioration des temps de réponse des applications. Lorsqu’une sortie locale internet devient indisponible, le trafic est automatiquement redirigé vers les datacenter externes : l’opération est complètement transparente du point de vue de l’utilisateur.

Avec cette nouvelle solution réseau, tous les utilisateurs bénéficient d’une meilleure qualité de service et d’un réseau plus performant. Ils peuvent désormais accéder sans difficultés à tous les services de l’entreprise, notamment les applications métier, même à distance. Un vrai plus pour les équipes en mobilité !

Pour les clients finaux, cela signifie une performance accrue de la connexion à nos services tels que PagesJaunes.fr ou Mappy.fr et un plus grand confort de navigation, en toute sécurité.

E./ Comment Orange Business Services vous a-t-il accompagné durant ce déploiement ?

C.G./ Dès le lancement du projet, il avait été décidé d’opter pour un service managé. De par sa bonne connaissance de notre infrastructure, Orange Business Services était le partenaire tout désigné. Leurs équipes nous ont accompagnés sur la réalisation du Proof Of Concept, dès 2015, qui nous a permis de sélectionner les briques technologiques adéquates. Parallèlement, les équipes d’Orange Cyberdefense se sont chargées de la mise en place du service managé.

E./ À l’avenir quels services cette nouvelle infrastructure réseau vous permettra-t-elle de déployer ?

C.G./ SoLocal a lancé en 2016 une étude de faisabilité pour la mise en place d’un Cloud hybride. Objectif : héberger une partie de nos ressources sur des serveurs externes. L’architecture internet hybride privilégie l’interconnectivité internet en la rendant plus fluide, plus efficace et sécurisée : après-demain, on peut imaginer un Cloud 100 % public qui stockerait toutes les ressources internes, voire, à plus long terme, passer d’un réseau WAN hybride à un réseau 100 % internet. Le champ des possibles s’élargit tous les jours !
 

Pour aller plus loin
>> Réseaux hybrides : la réponse au boom du trafic
>> Le Cloud au service d’une croissance agile