Mobilité urbaine : pourquoi les solutions de smart parking ont toute leur place ?

Sécurité, décongestion des centres urbains, réduction de la pollution : le potentiel du smart parking séduit un nombre croissant de collectivités et d’entreprises. Ces solutions reposent sur deux critères : des technologies capables de faire circuler l’information en temps réel et la capacité à développer une vision globale de la mobilité urbaine.

Retrouvez-nous au SIDO les 22 et 23 septembre 2021

Découvrez nos innovations territoriales et simplifiez-vous la vie. Internet des Objets, Réalité Virtuelle, 5G, retrouvez-nous au #SIDO2021.

Toutes nos sessions

 

Des solutions utiles aux conducteurs comme aux exploitants

« À Paris, les conducteurs prennent en moyenne vingt minutes pour se garer. Une voiture sur cinq en circulation cherche une place » constate Sébastien Capelle, expert Smart Parking et Mobilité Territoriale chez Orange Business Services. « Les enjeux de diminution du stress, de gain de temps, mais aussi de décongestion des villes et de réduction de la pollution sont donc très importants. » Les problèmes de stationnement, qui impactent également les commerces, peuvent accélérer la désertification d’un quartier. Les employeurs savent de leur côté que la recherche d’une place de parking peut nuire à l’expérience et à la productivité des salariés.

C’est là qu’interviennent les solutions numériques simplifiant le stationnement, qu’il s’agisse d’un parking intérieur ou extérieur, public ou privé. Elles informent l’usager de la saturation d’un parking, de la disponibilité d’une place et lui offrent la possibilité de réserver un emplacement... Côté collectivité, ces solutions de smart parking visent à faciliter l’accès aux zones de stationnement, à assurer la rotation des véhicules mais aussi à mieux comprendre les usages des conducteurs.

Quelles technologies derrière le smart parking ?

Les informations sur l’occupation des parkings proviennent soit de capteurs installés sur la chaussée (notamment dans les rues étroites), soit de caméras combinées à des solutions de reconnaissance d’image, plutôt utilisées dans les parkings spacieux. Ces informations transitent par différents canaux : réseaux IoT de type LoRa pour celles issues de capteurs, réseaux mobiles 4G pour celles provenant de l’analyse vidéo. La start-up Communithings, partenaire d’Orange Business Services, est pionnière sur ces dispositifs : elle travaille sur plus d’une vingtaine de projets en utilisant une plateforme IoT de pointe et des capteurs sans fil, ainsi que sur un portefeuille enrichi de services et d’applications pour une meilleure expérience conducteur.

Reste ensuite à transmettre toutes ces informations aux automobilistes : Orange Business Services a pour cela lancé l’application Smart parking, notamment utilisée par des enseignes de grande distribution en Belgique. « L’application communique les conditions de stationnement avec la mise à jour en temps réel des places disponibles » détaille Sébastien Capelle. « Elle peut guider le conducteur jusqu’à sa place. Avec la fonction de réservation, le capteur du parking et le véhicule communiquent en Bluetooth pour s’assurer qu’il est bien garé. Une fonction très utile pour les emplacements spécifiques de type click and collect ou les bornes de recharge électriques. »

Une gestion des données qui optimise l’usage des parkings

Les données de stationnement issues des capteurs et des caméras offrent trois fonctionnalités principales : indiquer aux conducteurs les places disponibles, permettre aux contrôleurs de mieux lutter contre la fraude et fournir des statistiques sur les usages aux exploitants. Grâce à cette connaissance affinée, une collectivité pourra par exemple désaturer un parking en réorientant les conducteurs, ou au contraire réaménager une partie d’un parking inutilisé. C’est tout le sens des solutions d’analyse d’images développées par Upciti, partenaire d’Orange Business Services : les comportements, les préférences et les habitudes d’utilisation des espaces de stationnement sont passés au crible pour améliorer les flux de circulation et la satisfaction des usagers.

Cette compréhension des usages est au cœur des évolutions du smart parking dans les années à venir. « Elle va sans doute permettre aux gestionnaires d’établir des niveaux de prix variables, selon le temps passé ou l’emplacement, en laissant par exemple cinq minutes gratuites devant un distributeur de banque » conclut Sébastien Capelle. « Les défis sont très différents pour les grandes métropoles qui piétonnisent leurs espaces et les agglomérations de taille moyenne-, qui souhaitent redynamiser leurs centres-villes en facilitant les déplacements. Les solutions de stationnement intelligent devront donc s’intégrer dans une vision globale de la mobilité urbaine et des politiques publiques. »