Le Cloud, pilier de la continuité d’activité

Tout au long de la crise sanitaire liée au Covid-19, entreprises et établissements de santé ont eu recours au cloud pour mettre en place le télétravail de leurs collaborateurs et faire face aux pics de connectivité. Orange Business Services les accompagne avec des solutions adaptées à leurs besoins et à leur infrastructure IT existante.

Le cloud, pour une mise en place massive du télétravail

Passerelles réseau, postes de travail virtualisés, réseaux VPN, sauvegarde, plan de reprise d’activité… la demande en ressources cloud atteint des niveaux inédits. Le cloud est devenu, avec la cybersécurité, l’un des domaines d’après-crise prioritaires dans l’agenda des DSI : selon Gartner, l'adoption de services cloud de visioconférence devrait connaître à court terme une croissance notable.La flexibilité du cloud permet, en effet, d’assurer rapidement la connexion distante des salariés à leur environnement professionnel, condition indispensable pour un passage massif en télétravail.

« Certaines organisations n’avaient jusqu’ici pas ou peu recours au cloud », rappelle Abdellatif Arrazi, VP Sales Director de la Direction Cloud d’Orange Business Services.« C’est par exemple le cas d’entreprises disposant de centres d’appels avec des téléconseillers sédentaires ou d’organismes maniant des données critiques stockées dans leurs datacenters internes. »

Le confinement a changé la donne : pour répondre dans l’urgence aux multiples sollicitations de ses clients, Orange Business Services a développé une solution sécurisée permettant aux collaborateurs d’accéder à distance à l’environnement de travail via un portail cloud. Les organisations peuvent ainsi accroître fortement le nombre de télétravailleurs sur une courte durée sans nécessiter l’installation de dispositifs complexes et coûteux.

Une augmentation rapide des capacités de calcul et de traitement des données pour absorber les pics d’activité

« Pour les entreprises qui avaient déjà recours au cloud sur une partie limitée de leur activité, les événements actuels ont joué un rôle d’accélérateur. Les DSI qui étaient déjà matures n’ont pas hésité à gérer l’urgence en optant pour une bascule généralisée de leurs données et de leurs charges de travail dans le cloud»,explique Abdellatif Arrazi.

La flexibilité du cloud et la tarification « as a service » permet, en effet, une adaptation rapide des capacités à la demande, qu’il s’agisse d’infrastructures (IaaS), de logiciels (SaaS) ou d’applications (PaaS). L’expert en assurances Saretec, qui disposait de postes de travail virtualisés dans le cloud, a par exemple augmenté ses capacités existantes pour généraliser le télétravail à 90 % de ses collaborateurs. En moins d’une semaine, Orange Business Services a multiplié par 2 la capacité de travail de Saretec grâce à la flexibilité du cloud. Le nombre de serveurs virtuels est ainsi passé de 90 à 150 et l’espace de stockage de 20 To à 40 To. Un élargissement suffisant pour supporter les pics de charge.

De plus, en faisant le choix du cloud, les responsables informatiques contournent deux problèmes inhérents aux datacenters traditionnels : l’accès aux installations, pour effectuer la maintenance, qui est fortement restreint et l’approvisionnement en matériel auprès des fournisseurs qui est largement perturbé, lié à la crise sanitaire.

L’après-crise commence dès aujourd’hui pour les DSI

Les entreprises ont pu, durant la crise, constater ou confirmer l’efficacité du cloud, sa simplicité de déploiement et son caractère évolutif. « La virtualisation des postes de travail et l’accélération du multi-cloud seront sans nul doute la priorité de nombreuses DSI post-confinement, surtout si le télétravail devient une pratique courante », anticipe Abdellatif Arrazi. Orange Business Services les accompagnera dans cette nouvelle étape pour ajuster au mieux leurs capacités, mais également pour passer de dispositifs déployés de manière transitoire pendant la crise sanitaire à des solutions plus pérennes et structurées. Cela passera par une migration complète de l’infrastructure vers le cloud, la virtualisation de l’ensemble des postes de travail et des services de sécurité adaptés à chaque activité.