une nouvelle étape dans la mise en œuvre de la réforme des Numéros SVA

Partager

la réforme dite C+S vous connaissez ?

Bon, pour ceux qui auraient quelques soucis de mémoire, je fais un petit rappel : c’est la mise en place d’un nouveau modèle de facturation pour les numéros débutant par 08 ou les numéros à 4 chiffres commençant par 3.

Désormais quand  nous appellerons ces numéros, nous serons facturés du prix d’une communication (le C) et du prix du service (le S), ce dernier étant identique quelque soit l’opérateur et le terminal (fixe, mobile, …).

communication + service = C+S

L’Association SVA+ vient de publier la liste des tarifs « S » qui seront possibles à compter de 2015 (date d’application de cette réforme). Que de choix !

En effet, contre actuellement une petite dizaine de tarifs, les entreprises auront désormais 40 paliers tarifaires différents à leur disposition !

mais pourquoi autant de choix me direz-vous ?

Et bien tout simplement parce que cela répond à une demande des différents acteurs du marché des numéros SVA.

En effet, parmi les paliers cibles, on retrouvera des tarifs très proches de ceux pratiqués aujourd’hui, mais aussi de nouveaux paliers à l’acte et à la minute.

Il y a bien évidemment le tarif gratuit (C+S =0), le tarif banalisé (le service S est gratuit et seule la communication est payante) et les tarifs majorés qui vont de 0,05 €/min jusqu’à 0,80 €/min et de 0,05 €/appel jusqu’à 3 euros/appel .

Et grâce à la Tarification au Numéro, l’entreprise pourra choisir de modifier le tarif de son service sans pour autant changer de numéro d’appel. Toutes ces nouveautés devraient bouleverser la perception tarifaire des numéros SVA.

Côté consommateurs, je sens l’inquiétude poindre sur les potentiels abus …

Pas de panique,  différents contrôles existent :

  • l’association SVA+ est là pour veiller à la défense de l’ensemble des intérêts du marché des SVA, en créant des Recommandations Déontologiques protégeant les consommateurs de pratiques malveillantes et en mettant en place des mesures de coupures de services rapides.
  • le 33 700 reste le moyen pour remonter toute pratique abusive perçue par les consommateurs afin que les opérateurs prennent les mesures nécessaires
  • l’information tarifaire reste une obligation pour l’entreprise vis-à-vis des consommateurs via la signalétique du numéro d’une part et le message d’annonce tarifaire (gratuite ) avant mise en relation sur le numéro composé
  • les acteurs se sont organisés pour permettre aux consommateurs de faire bloquer gratuitement l’accès à certains type de numéros pour éviter l’explosion de la facture.

et ensuite ?

Avec tous ces nouveaux paliers tarifaires, c’est l’opportunité pour les entreprises de réfléchir à la stratégie de leur relation client.

Celle-ci devient certes de plus en plus digitale mais la voix reste toujours un canal privilégié !

La mise en œuvre de la réforme C, comme communication, + S, comme Service, devient de plus en plus concrète !

Valérie Mérigout

Crédit photo - Orlando Florin Rosu - Fotolia.jpg

Valérie Mérigout

Au sein de l'Unité d'Affaire Gestion de la Relation Client du domaine Customer Contact Solutions, je suis chef de projet marketing.  La relation client et moi c’est une longue histoire car j’ai occupée pendant près de 10 ans différents postes marketing (chef de produits, responsable marketing opérationnel). Ce qui me plait c’est le challenge, les innovations perpétuelles qui nous poussent à toujours nous remettre en cause.
Côté perso je suis une passionnée de littérature (ce qui me coûte parfois des nuits très courtes !).