Comment mettre en place une culture DevOps pérenne ?

Dans l’article précédent, nous avons vu comment nous avons, dans l’entité Digital & Data d’Orange Business Services, fait l’état des lieux de nos forces et faiblesses en matière de DevOps. Dans cette suite et fin, nous abordons la manière dont nous avons mis en une culture DevOps pérenne et évolutive.

Elaborer sa feuille de route DevOps

Afin de faire avancer les équipes, nous avons fait un audit de chaque équipe, en mesurant et partageant à chaque étape. Cela a permis une mise en valeur de nos forces, une simplification de notre feuille de route et la mise en œuvre de plusieurs actions ciblées, avec l’appui du management :

  • Le mélange « des gens », la cartographie des compétences et la formation. Nous avons intégré des ingénieurs systèmes dans les équipes de développement applicatifs et vice versa. Nous avons également identifié des personnes qui ont un savoir-faire naturel pour le coaching et avons accompagné le changement par petits pas.
  • La prise en compte des équipes en charge du run, et notamment leurs interventions la nuit. Nous avons interviewés plusieurs profils opérationnels et intégré leurs contraintes et souhaits dans nos réflexions. Cela nous a clairement permis de mieux connaitre le métier d’opérationnel de nuit.
  • La rationalisation des outils et la décision de privilégier ceux que tout le monde maîtrise. Les autres ont été écartés. Nous nous sommes appropriés les outils qu’il nous fallait parce que suite à ces audits, nous savions précisément pourquoi nous en avions besoin. Nous avons automatisé ce qui ne l’était pas et avons refusé d’automatiser ce qui n’avait pas à l’être.
  • La simplification des mises en production. Ainsi, changer d’hébergement, isoler ou sauvegarder des bases de données, débrayer une fonctionnalité à chaud en production, revenir en arrière en quelques minutes ou encore planifier dans l’urgence ne sont plus des problèmes.

Tout au long de cet audit, nous avons inclus nos clients. Les personnes impliquées sur un projet ont pris connaissance des enjeux de chacun. Dorénavant, tout le monde est conscient de que doivent faire les équipes de run la nuit lorsque leur téléphone d’astreinte sonne à 2h du matin.
Et c’est maintenant pris en compte dès la conception logicielle.

Les enjeux de nos clients sont nos enjeux

Grâce à cette réflexion, tout le monde connaît dorénavant le service attendu par l’application. Pour les développeurs et les opérationnels, il en résulte que le sens de leur travail est renforcé, et leur capacité d’arbitrage et de priorisation meilleure.

Du management aux commerciaux en proximité quotidienne avec nos clients, en passant par l’équipe projet « DevOps » et nos partenaires, nous savons dorénavant répondre d’une même voix à nos clients, en toute connaissance du sujet et des impacts. Ainsi, nous avons « libéré les esprits » pour aller plus loin dans un seul but : innover.

Peut-être est-ce simplement cela le DevOps ?

Pour aller plus loin

Julien Dallier
Julien Dallier

Je suis spécialiste du secteur transition Cloud (Privé/Public), du Service Managé, de l’Orientation Utilisateurs sans gaspillage (LEAN client) et de la mise en place d’API temps-réel dans les SI de nos clients chez Orange Business Services dans la BU Digital&Data. Orientée devOps, mon équipe accompagne de manière transverse.