Accélérer son time to market, palier les pics d’activité, optimiser les coûts des infrastructures tout en gérant l’obsolescence IT, offrir à ses équipes internes et à ses clients une excellente continuité et qualité de service, ce groupe est convaincu des bénéfices apportés par le cloud public et les méthodes de développement agile DevOps.
Les experts Orange ont défini la meilleure feuille de route à suivre sur les 3 ans à venir pour l’accompagner dans cette transition, relever les défis tant techniques qu’organisationnels tout en maîtrisant les coûts.

Gagner en agilité business avec le cloud public

Lorsque la DSI France de ce groupe international de services et de paiements décide de s’appuyer sur Orange Business Services, elle a déjà fait le choix du cloud public Microsoft Azure.

Le cloud public apparaît comme une solution incontournable à la DSI pour développer rapidement ses applications, notamment dans un contexte de recours massif au télétravail pendant la crise sanitaire.

Mais pas seulement. Dans son secteur, l’entreprise est soumise à des pics d’activité saisonniers. Elle doit pouvoir bénéficier rapidement de ressources d’hébergements en adéquation avec ses besoins. L’enjeu est également financier : il convient de définir la meilleure répartition possible des charges allouées entre cloud public et privé pour optimiser le coût de l’infrastructure IT. Il s’agira enfin de conserver le niveau de sécurité de son IT. Le passage dans le cloud public doit donc lui assurer une résilience totale en toutes circonstances.

Le cloud public apporte plusieurs fonctionnalités avancées qui automatisent de nombreuses tâches à faible valeur ajoutée pour davantage de fiabilité et de productivité. Avec pour conséquence, toutefois, de redessiner les missions dévolues aux équipes IT internes, notamment côté Ops.
Un projet de migration n’est donc pas uniquement un chantier technique : c’est aussi un virage humain et organisationnel à accompagner.



La migration vers le cloud public exige de prendre en compte des facteurs à la fois techniques, opérationnels et financiers. La définition d’une stratégie amont est donc indispensable faisant intervenir différentes expertises métiers. Les équipes Orange, aguerries à cet exercice, accompagnent les entreprises en France et à l’international pour assurer la réussite de leurs projets cloud en définissant la meilleure stratégie de migration vers le cloud.

 

Un Business Developer d’Orange.

Un conseil en stratégie cloud pour faire émerger les meilleurs scénarios gages de création de valeur

L’ensemble des applications sont jusqu’ici hébergées dans un cloud privé. Mais lesquelles migrer dans le cloud public ? A quels coûts et avec quels bénéfices ? Quels sont les scénarios optimums pour gagner en performance avec un ROI au rendez-vous ?

Des réponses que les experts cloud ou Professional Services d’Orange Business Services vont lui apporter.

Le choix de s’appuyer sur des experts Orange certifiés Microsoft Azure

« Il s’agit de professionnels certifiés sur nos plateformes d’hébergement et celles de nos partenaires technologiques dont Microsoft, détaille un Business Developer d’Orange Business Services. Dans un secteur qui manque cruellement de ressources qualifiées et confirmées, nos spécialistes du cloud ou Professional Services ont déjà mené de nombreux projets de ce type que ce soit sur Microsoft Azure, Amazon Web Services ou Google Cloud Platform ».

La DSI France de ce groupe international est convaincue par cette expertise et cet accompagnement pour définir la meilleure stratégie de transformation dans la durée. L’accompagnement se fait de manière agnostique gage de recommandations objectives. Leurs compétences couvrent aussi bien les domaines techniques que financiers.

Un périmètre d’analyse basé sur une sélection d’applications représentatives

Ces experts cloud ont passé à la loupe l’infrastructure IT de ce groupe. Une visibilité fine et documentée qui sert de base pour envisager les transformations à réaliser. « Ce travail permet de mesurer la maturité cloud de cette DSI France, note le Business Developer d’Orange. Et d’analyser les efforts de transformation à fournir pour passer telle ou telle application dans le cloud public Microsoft Azure ».

Un périmètre pilote composé de 5 applications représentatives (sur la centaine utilisée) a été mis en place pour affiner la feuille de route et envisager la bonne architecture.

Un panel de 5% des applications montrant un ROI positif sur 3 ans permet d’obtenir de la part de la direction un GO pour une étude exhaustive du portefeuille applicatif de l’entreprise.

L’optimisation financière en ligne de mire

La scalabilité du cloud public offre à cette DSI France la possibilité de bénéficier rapidement des ressources d’hébergement en adéquation avec ses besoins.

« Dans le cloud public, il va pouvoir augmenter ses capacités d’hébergement quand il en aura besoin et ne paiera que ce qu’il consommera.», note le Business Developer d’Orange.

Des ressources mieux utilisées et réparties et du sur-mesure pour combiner judicieusement continuité et qualité de service avec optimisation financière.

 

Pour aller plus loin