Silver économie : un marché en or pour votre business ?

Partager

Le marché de la silver économie représentera 130 milliards d’euros en 2020, en France

La révolution du bien vieillir, Orange Healthcare, juin 2015

Le vieillissement de la population constitue l’un des défis majeurs pour nos sociétés. Pour y faire face, la contribution des acteurs de la silver économie sera indispensable. À condition, toutefois, de rester à l’écoute des attentes spécifiques des seniors.

Au cœur du papy-boom

15 millions, c’est le nombre de seniors français qui appartiennent aujourd’hui à la tranche d’âge des plus de 65 ans. Une population qui devrait atteindre 1 Français sur 3 en 2025, selon les projections de l’INSEE.

Résultat de la progression de cette tranche d’âge, dotée de besoins spécifiques, le marché des seniors est amené à accélérer. Selon les estimations de la DARES, la silver économie devrait peser 130 milliards d’euros et créer 300 000 emplois à l’horizon 2020¹. Pour les entrepreneurs, start-up, PME, grandes entreprises… qui sauront adresser ce marché, il s’agit d’un puissant levier de développement.

Plus qu’une question de santé

Comme l’explique Serge Guérin, sociologue spécialiste des seniors et du vieillissement, l’enjeu est d’accompagner les personnes en perte d’autonomie : « la majorité de la population souhaite vieillir et même mourir à domicile. Toute la question est donc de savoir comment trouver des solutions pour permettre aux plus âgés de vivre mieux et plus longtemps chez eux. »

Toutefois, l’économie des cheveux gris ne peut être regardée qu’à travers le prisme de la santé : « souvent, lorsque l’on évoque la silver économie, on ne pense qu’à la santé. Or, ce n’est pas un problème pour 93 % des plus de 60 ans. » Transport, habitat, tourisme, agro-alimentaire... les opportunités de faciliter le quotidien des seniors sont nombreuses.

Des domaines dans lesquels l’enjeu est autant de créer des solutions ex-nihilo que de faire évoluer les produits ou d’adapter les services :

  • rendre plus facile à manipuler les packaging des produits, dans le secteur agro-alimentaire,
  • simplifier les fonctionnalités de certains produits, tels que les téléphones portables,
  • proposer des activités touristiques en phase avec les capacités physiques des seniors, pour les voyagistes.    
     

Le digital au service du bien vieillir

Dans ce contexte, les technologies numériques ont aussi un rôle à jouer : elles permettent de concilier sécurité et liberté d’action dans une optique de  préservation de l’autonomie des seniors. Si elles innovent sur le plan des usages, ces solutions devront également se révéler novatrices d’un point de vue technologique : les performances devront progresser et la miniaturisation permettra de faire oublier les dispositifs.

Les apports du digital sont d’ores et déjà bien perçus par nos aînés, puisque 36 % des plus de 70 ans résidant à domicile sont intéressés par les services en ligne de la silver économie². 
 

¹  Source : Filière de la silver économie, DARES, décembre 2015
²  Source : La révolution du bien vieillir, Orange Healthcare, juin 2015

En savoir plus

>> Le remède numérique au service de l'hôpital

>> L'hôpital qui voulait être Hébergeur de données de santé

>> Orange Healthcare : vers un système de santé connecté