Le Cloud bouscule les réseaux

Partager

Les investissements dans le Cloud Computing devraient bondir de 47 à 107 milliards de dollars en 4 ans.

Étude « Une connectivité flexible grâce au réseau hybride », Orange Business Services, mars 2015

L’intensité du trafic réseau n’a cessé de se renforcer, incitant les entreprises à miser sur le Cloud. Une réponse qui fait désormais l’unanimité, comme en témoigne une récente étude révélant que le Cloud sera la solution de gestion informatique la plus répandue dans l’avenir pour 86 % des DSI*.
 

À chacun son modèle

Pour l’heure, le Cloud n’est pas encore le modèle unique en entreprise : de nombreuses structures privilégient encore un fonctionnement en local, ou On-Premise.

Côté technique, le SaaS garantit l’interopérabilité : la solution fonctionne sur tout système d’exploitation et tout type de navigateur internet… De leur côté, les logiciels On-Premise libèrent de la dépendance à un hébergeur, garantissent l’accès aux applications même en cas de coupure de la connexion internet et évitent la délocalisation des données. Ce dernier avantage peut se transformer en impératif pour certaines sociétés ou comptes publics.

Sur le terrain économique, encore une fois, les solutions s’opposent : abonnement ou paiement « à l’acte » pour le SaaS, contre achat de licences pour le On-Premise… L’acquisition définitive du logiciel, bien qu’elle rassure les utilisateurs implique une maintenance régulière.
 

Les meilleurs ennemis

Pour la DSI, le défi est moins de mettre en concurrence les deux modèles que de réussir à optimiser leur fonctionnement de concert. En effet, ceux–ci se révèlent complémentaires, dans la mesure où le SaaS permet de répondre à un besoin stratégique : celui de la mobilité. Tandis que l’On-Premise évite de dépendre d’un hébergeur et permet de garder la main sur la localisation des données.

Complémentaires, ces solutions s’accompagnent néanmoins d’un enjeu nouveau pour l’entreprise : celui de l’adaptation de son architecture réseau, pour faire face aux besoins de bande passante qui augmentent de manière exponentielle. Pour fluidifier ce fonctionnement à deux vitesses, elles disposent d’un nouvel allié : le réseau hybride !

*Source : Gagnez en flexibilité et réduisez vos coûts, Orange Business Services, octobre 2014

Pour aller plus loin

>> Les réseaux hybrides : qu'est-ce que c'est ?

>> Orange Consulting : nos experts à l’écoute de vos questions sur les réseaux hybrides