international : le digital rapproche les collaborateurs distants

Partager

Se déployer à l’international : aussi un sujet RH

La diversité des marchés du travail à l’international est une réalitéPatricia Waldron-Werner, Directrice des Ressources Humaines d’Orange Business Services, en témoigne : « nos défis RH sont bien souvent très différents à l’international, notamment sur nos marchés émergents, avec un marché dynamique, beaucoup de jeunes et une forte attrition, plus importante qu’en France. En Inde, on peut atteindre un taux de renouvellement du personnel de 25 %. C’est un défi à part entière qui doit être considéré ! ». 

Il s’agit de rester conscient de ces particularités que la distance, au quotidien, peut faire oublier.

Recréer de la proximité

Les solutions de communication digitale sont un moyen de réduire les inconvénients de la distance géographique. Elles permettent de recréer virtuellement une proximité quotidienne entre des équipes éloignées qui n’ont souvent ni les moyens ni l’occasion de se déplacer pour collaborer.

La visioconférence permet par exemple de réunir l’ensemble des collaborateurs au bureau ou en mobilité (depuis un PC, une tablette ou un téléphone), pour travailler mais aussi pour fédérer et développer le sentiment d’appartenance à une même entreprise.


« Grâce aux outils digitaux, on est en mesure de créer une famille proche, répartie dans plusieurs pays »
Patricia Waldron-Werner, Directrice des Ressources Humaines
 

« Le visuel compte pour 98 % dans la communication interpersonnelle, rappelle Patricia Waldron-Werner. La visioconférence est une façon de faire "voyager" les équipes qui ne peuvent pas venir en France. Je peux ainsi voir les gens avec qui je travaille en Australie, en Inde ou en Espagne, tous les jours… et eux aussi peuvent me voir, comme si nous travaillions au même endroit ».

Les réseaux sociaux d’entreprise constituent un autre levier de maintien du lien entre les collaborateurs. Ils permettent aux équipes éloignées de fluidifier la collaboration au quotidien. « Grâce aux outils digitaux, nous avons réussi à créer une vraie communauté. Le réseau social d’Orange compte déjà près de 2 500 communautés et plus de 70 000 inscrits », explique Patricia Waldron-Werner.  

Accompagner la transformation digitale, un enjeu incontournable 

Adopter de nouveaux outils implique des changements de réflexes pour l’utilisateur. La fonction RH doit accompagner les collaborateurs dans l’appropriation de ces nouvelles façons de travailler. « Nous mettons à la disposition de nos collaborateurs des formations sur le time management avec des recommandations sur la manière d‘utiliser les différents outils : l‘instant messaging, le mail, ou les réseaux sociaux,… Mais aussi des chartes de bons usages de ces outils, pour aider à comprendre quels outils utiliser et à quel moment », précise Patricia Waldron Werner.

L’enjeu RH est de sensibiliser, former et accompagner l’ensemble des collaborateurs vers ces nouveaux modes de travail afin de rendre nos entreprises plus agiles.

Pour Patricia Waldron Werner, l’adoption du digital dans l’entreprise internationale est moins une question de culture que d’aptitude individuelle : « l’adoption des outils digitaux est une démarche très personnelle. Elle révèle plutôt un écart entre les personnes à l’aise ou non avec les nouvelles technologies. Ce n’est pas toujours une question d’âge ou de génération».

 

En savoir plus

>> Le digital workspace : faire disparaître les frontières pour faciliter le quotidien des collaborateurs 

>> Le field ingénieur, ange-gardien de votre implantation à l'international