Industrie 4.0 : une meilleure synergie entre l’homme et son environnement

Partager

Alors que nous sommes au cœur de la 4ème révolution industrielle, Philippe Roger, Directeur d’Orange Consulting, revient sur l’apport des nouvelles solutions digitales à l’industrie et sur les méthodes de transformation au sein des usines.

Les caractéristiques de l’industrie 4.0

Ce qui change aujourd’hui, c’est la capacité à entrer partout et 24/24 en interaction digitale avec notre environnement via le smartphone. C’est la connexion de l’ensemble des éléments d’une usine, l’interaction entre les systèmes d’information, les objets et les différentes personnes qui y travaillent. Concrètement, cela permet d’éviter la ressaisie d’informations, d’aider à la prise de décision en apportant l’information au bon moment et de mieux connecter les objets pour en tirer davantage de valeur (maintenance prédictive, ajustement de la supply chain, etc).

Quels impacts sur les équipements d’usine ?

Il n’y a pas de solution unique. Tout dépend des besoins de chacun pour être efficace. L’enjeu ? Faire entrer en résonance les problématiques du terrain avec les technologies adéquates. Pour cela, il faut développer des approches de travail permettant de faire collaborer des opérationnels avec des spécialistes de l’IT, du digital ou de l’UX design. Chez Orange Consulting, nous définissons des personae pour déterminer des profils d’utilisateurs et leur quotidien. Une démarche qui donne la possibilité d’identifier les problèmes et de designer des solutions potentielles, avant de passer à des réalisations techniques et à des « proof of concept ».

Comment réussir une transformation d’usine ou d’atelier

Premièrement, il faut savoir combiner les approches top-down et bottom-up en insistant sur l’adoption et les problématiques terrain. Deuxièmement, il est nécessaire d’associer les spécialistes informatiques, afin de lever très tôt dans le process des barrières telles que la sécurité. Troisièmement, il est impératif de garder l’efficacité en ligne de mire : ne pas être « techno push » et faciliter au contraire l’appropriation et le confort des équipes opérationnelles.

L’industrie de demain ira sans doute encore plus loin...

La représentation virtuelle d'un produit - ou jumeau digital - permettra de simuler une opération complexe sans impacter la production. La réalité augmentée favorisera un gain de sûreté de fonctionnement. Le champ des possibles est très vaste !

La digitalisation élargit toujours plus le choix client, lui donnant la possibilité de personnaliser toujours plus ses produits. Tout l’enjeu pour la supply chain sera ensuite d’intégrer cette complexité. Un défi de taille qui pourrait faire prospérer les industries européennes. Dans les 5 à 20 ans, on pourrait assister à une relocalisation d’usines hautement technologiques en Europe.

 

Pour aller plus loin