Industrie 4.0 : Avec le smartphone en usine, faites bouger les lignes !

Partager

L'adoption des terminaux mobiles constitue une nouvelle étape pour l’usine digitale : accès aux données machine, sûreté et ergonomie font du smartphone le meilleur allié de l’opérateur en milieu industriel. Découvrez comment assurer le succès de son déploiement et garantir une connectivité optimale en toute sécurité.

Quelle réalité pour le smartphone dans l’usine ?

  • Des communications modernisées
    Adieu téléphones sans fil, talkie-walkies et lignes fixes ! Le smartphone permet de communiquer en tout lieu avec une bonne qualité de voix tout en bénéficiant d’une messagerie personnelle et d’applications professionnelles.
  • Une multitude d’informations sur la chaîne de production
    Les collaborateurs accèdent en un clic à de la documentation, aux données de fonctionnement des machines et alimentation des tableaux de bord tout en continuant à téléphoner.
  • Demain, l'opérateur augmenté
    Le smartphone a vocation à devenir une passerelle pour connecter les outils, les vêtements et les accessoires des agents de production afin de contrôler les paramètres d’environnement, alerter d’un danger ou d’une chute, configurer un outil manuel…

Les 5 phases de déploiement d’une flotte de smartphones

  • #1 Immersion terrain et écoute des utilisateurs
    D’une usine à l’autre, d’un métier à l’autre, les objectifs autour du mobile et de ses usages potentiels changent. Le dialogue social est donc primordial pour une appropriation collective des outils : l’implication des parties prenantes permettra de répondre aux interrogations essentielles.
  • #2 Audit de l’existant et définition du schéma cible
    L’analyse des besoins utilisateurs, les études d’opportunité et la création de scénarios permettent d’établir un plan d’action.
  • #3 Pilotage, intégration et test des solutions
    La digitalisation des activités est un travail progressif : des tests utilisateur à petite échelle doivent être menés avant de généraliser le déploiement. Une fois le socle du poste de travail digital posé, de nouveaux usages métiers peuvent être envisagés.
  • #4 Lancement opérationnel et accompagnement au changement
    La formation sur site avec un support concret accélère la prise en main de l’outil. Organiser un accompagnement adapté à chaque métier est important, car tous les collaborateurs n’en auront pas le même usage. L’appui de la Direction des Ressources Humaines est en cela primordial.
  • #5 Vie de la solution et amélioration continue
    La mesure de la performance (enquête de satisfaction, gains quantifiés) permet d’appréhender la réalité du terrain pour améliorer vos solutions digitales en continu.

Comment sécuriser les terminaux mobiles ?

  • 4 points de vigilance
    Smartphones et tablettes sont les maillons d’une longue chaîne IT dans laquelle les différents dispositifs de sécurité de l’usine doivent s’articuler en toute réciprocité. 4 points de vigilance doivent être identifiés pour sécuriser les flottes mobiles : les applications, les réseaux, les systèmes d'exploitation, l’accès aux ports USB.
  • Sensibiliser les collaborateurs
    Il est important de sensibiliser les collaborateurs pour qu’ils paramètrent efficacement leurs mots de passe, aient un bon antivirus, vérifient la provenance des applications... L’entreprise peut également communiquer les procédures d’alerte en cas de problème sur un outil mobile et se doter d’une solution d’enterprise mobility management.
  • Un prestataire dédié
    Il est possible de confier sa cybersécurité à un prestataire unique, capable de sécuriser à la fois le SI, les outils mobiles, les objets connectés, les machines… et d’édicter des règles à destination de vos prestataires quand ils accèdent aux infrastructures des usines.

Assurer la connectivité de son usine

 

 

La connectivité, facteur-clé de succès de la digitalisation
Wifi, LPWA, 4G puis 5G vont bientôt coexister pour répondre aux besoins des techniciens et des machines sur site. La qualité de la couverture mobile 4G vous apporte la flexibilité nécessaire à la diversification des pratiques digitales sur site.

Fondasol fait le choix de la dématérialisation
Le bureau d'études en ingénierie géotechnique Fondasol a équipé ses collaborateurs de tablettes pour gagner du temps lors de la saisie et du traitement d’informations obtenues en mission.

« L’introduction des tablettes nous a permis d’éviter de nombreuses ressaisies. On peut estimer le temps gagné à environ 4 à 5 heures par semaine pour un technicien et 4 à 5 jours par mois pour une secrétaire. Nous réallouons ce temps à des taches à plus forte valeur ajoutée

Hocine Akir, Directeur des ressources humaines Fondasol

Comment concevoir et déployer un poste de travail mobile adapté aux contraintes des agents en usine ? Pour le savoir, consultez notre e-book.