Entreprise numérique : enjeux et opportunités

Partager

Christine Defuans et Maya Sérigne sont respectivement ingénieur de recherche et manager chez Orange Labs. Elles partagent leurs analyses stratégiques sur la digitalisation de l’espace de travail, son impact sur l’entreprise, le travail et les collaborateurs.

 

Une mutation irréversible de nos modes de travail et de management

Christine Defuans et Maya Sérigne, identifient deux forces sociétales et technologiques qui agissent au sein de l’entreprise :

  • le développement de nouveaux usages autour d’un travail mobile, informel et dispersé,
  • l’apparition de nouveaux formats de collaboration qui bousculent les frontières internes et externes de l’entreprise : déhiérarchisation et open innovation, entreprise en réseaux.

Dans ce contexte, le véritable enjeu pour maintenir et développer son avantage compétitif, c’est de « proposer de travailler différemment et d’offrir à chacun un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle », analyse Maya Sérigne.

 

La circulation de l’information bouleverse les processus de travail

« Auparavant dans l’entreprise, on recherchait l’information ou l’expertise auprès de sources identifiées voire homologuées, explique Christine Defuans. À présent l’information circule et peut venir de partout. Les collaborateurs adoptent un fonctionnement en réseau social, non plus hiérarchique mais de pair à pair ».

Ainsi, les flux de travail se font en parallèle du schéma organisationnel. Pour se les réapproprier, l’entreprise doit repenser ses modes de collaboration et la façon dont un projet se mène en son sein. « Dans tous les domaines, explique Christine Defuans, l’entreprise s’inspire des grands acteurs d’internet, qui proposent des cycles de conception très courts avec de petites équipes et une efficacité collaborative beaucoup plus forte ».

 

Le rôle du manager réinventé

Face à ce nouveau paradigme, le rôle du manager se renforce autour de missions clés : savoir mettre en réseau, connecter les compétences au bon moment, assurer la circulation de l’information et des savoirs, tout en respectant les aspirations propres des collaborateurs.

« La performance sociale dans l’entreprise s’appuiera de plus en plus sur des dynamiques d’équipe fondées sur la confiance, l’autonomie, l’esprit d’initiative et l’adaptabilité » précise Maya Sérigne.

 

Le capital humain au premier plan

Une plus grande flexibilité organisationnelle associée à des outils digitaux appropriés vont permettre à chaque collaborateur de mieux se former, mieux exercer son influence professionnelle et gérer avec plus d’agilité son parcours personnel.

L’évolution ira-t-elle jusqu’à une dématérialisation complète de l’environnement de travail ? « La présence sur un lieu unique de travail n’est plus nécessaire, estime Christine Defuans, il faut au contraire repenser les espaces au travers de fonctions clés telles que la sociabilité, le partage et la collaboration ».

 

Pour aller plus loin

>> Le collaboratif, colonne vertébrale de l'entreprise agile ? 

>> Digital workspace : des opportunités pour votre activité