DRH : la transformation digitale a besoin de vous !

Partager

Que ce soit entre les collaborateurs, entre les RH et les salariés, ou entre les RH et les candidats, le numérique fait évoluer les relations entre les différentes parties prenantes de l’entreprise. Comment la DRH peut-elle accompagner ces évolutions profondes et fluidifier leur adoption ?     

 

Dans une récente étude, le cabinet de conseil Solucom mettait en lumière l’importance de la transformation numérique pour les DRH : 92 %(1) d’entre eux considèrent que leur fonction doit évoluer avec l’arrivée de la transformation numérique.

À la découverte de la Social DRH
Donnant accès à un vivier étendu de candidats potentiels, les réseaux sociaux sont devenus un canal incontournable. Ils présentent le double avantage de permettre une diffusion massive des offres, tout en favorisant un ciblage fin des candidats susceptibles de répondre au besoin de l’entreprise. En ce sens, les RH ne peuvent plus ignorer les réseaux sociaux et doivent systématiser leur consultation.

Caisse de résonnance de la culture et des réussites de l’entreprise, les réseaux sociaux offrent une opportunité de travailler l’image de marque. Une majorité d’entreprise y sont donc présentes en leur nom… mais également à travers leurs équipes RH. Sur les médias sociaux, ils endossent le rôle d’ambassadeurs de l’entreprise et leur image doit être mise au service de la marque employeur.            

 

Stimuler la formation et la gestion des compétences
Dans un univers qui évolue, il revient aux Ressources Humaines d’identifier les compétences numériques utiles à l’entreprise de demain. Ce n’est qu’après s’être imprégné de la culture digitale et de ses enjeux, qu’ils pourront identifier les candidats en mesure de répondre à ces futurs besoins, ou les profils internes susceptibles d’évoluer vers des compétences nouvelles.

Le véritable challenge ? Seuls 4 %(1) des DRH déclarent avoir une vision tout à fait claire des nouveaux métiers introduits par le numérique...

Dans le catalogue d’outils, à disposition de la DRH, s’ajoute désormais l’e-learning, les MOOCs (pour Massive Open Online Courses) ou encore les COOCs (pour Corporate Open Online Course). Repensant la formation non plus comme un apprentissage descendant, mais comme un processus contributif, ils sont autant un outil porteur d’engagement pour l’interne, qu’un moyen d’améliorer l’efficience de la formation. De façon plus quotidienne, les réseaux sociaux d’entreprise se mettent également au service des RH, en favorisant le transfert des savoirs et des savoir-faire, via des communautés de collaborateurs.

En contrepartie, la DRH se trouve confrontée à un nouveau défi : maîtriser la fracture digitale, pour assurer la cohésion au sein de l’entreprise.

 

Encadrer la transformation numérique
Enfin, les RH ont pour mission d’accompagner le changement. Plus particulièrement, en aidant les managers confrontés à l’évolution de leur rôle et à la redéfinition des pratiques managériales.

Leur fonction leur impose également de s’acclimater à la transformation numérique très tôt, puisqu’il est de leur ressort de mettre en place de nouvelles règles d’utilisation et de fonctionnement (charte d’usage des NTIC, des réseaux sociaux, définition des règles du BYOD, des aspects de confidentialité et de sécurité, de e-réputation, etc.) pour protéger l’entreprise comme les collaborateurs.


(1) Source : Le DRH face au défi du numérique, Solucom, novembre 2014 

 

Pour aller plus loin

>> Premiers pas pour intégrer la formation digitale en entreprise

>> Entreprise numérique : enjeux et opportunités

>> Usages pro/perso : donnez des repères à votre équipe