La connectivité enrichie, socle des projets numériques innovants

Partager

Mobilité, collaboration, vidéo, réseaux sociaux… pas de transformation digitale sans une connectivité ultra-performante, au service des collaborateurs comme de la relation client. Décryptage d’une tendance de fond.

La connectivité enrichie : partenaire essentiel de l’IT flexible

La connectivité s’est longtemps limitée à transporter du mieux possible des flux de données d’un point A à un point B. Les nouveaux usages numériques et la transformation digitale de l’entreprise demandent plus d’agilité et de flexibilité : la mobilité des collaborateurs, les outils de collaboration, la vidéo, le stockage en ligne, les réseaux sociaux et les centres de traitement sur site ou distants nécessitent des réseaux toujours plus puissants et flexibles.

« La connectivité enrichie est une réponse à ces phénomènes », explique Thomas Sourdon, Manager Orange Consulting. « Elle intègre de nouvelles fonctionnalités dans trois domaines clés :

  • la performance applicative, qui permet notamment de prioriser les applications métiers pour qu’elles ne soient pas perturbées par le reste du trafic,
  • la sécurité embarquée qui est nativement intégrée dans la connectivité pour une meilleure protection des informations, indépendamment de la nature du réseau de transport,
  • la configuration réseau plus agile pour répondre aux nouveaux besoins des métiers. »
 

Ce dernier point est crucial. Comme les infrastructures IT et les applications, les ressources réseaux se consomment désormais « as a service ». La connectivité enrichie permet l’automatisation de la configuration du réseau pour répondre rapidement à des changements fréquents – pics d’activité, urgences inattendues -, sans baisse de débit et sans risque d’erreur humaine. Avec les outils de pilotage web, la DSI configure elle-même ses services (options, emplacement des applications, dimension du réseau, débits, politiques de sécurité) et peut connecter des sites internationaux sans intervenir sur site.

À l’heure où les utilisateurs sont toujours plus mobiles, comme les applications qu’ils utilisent, le système d’information de l’entreprise s’ouvre de plus en plus et migre progressivement vers un modèle d’infrastructure flexible et sécurisé : le Cloud. D’après une étude Cisco de 2016, d’ici 2020, 92 % des workloads seront traités par des data centers basés dans le Cloud.

 

Des nouveaux usages collaborateurs facilités et un business en croissance

Dans un contexte où déménagements, ouvertures de bureaux, intégrations de filiales et extensions internationales se multiplient, le siège et les sites de l’entreprise doivent disposer d’une connectivité performante en termes de téléphonie et de flux d’informations.

Côté téléphonie, la connectivité enrichie encourage la généralisation du Tout-IP c’est-à-dire le remplacement progressif de l’ensemble des offres de téléphonie fixe traditionnelle (RTC) par des solutions de substitution en voix sur IP (VoIP). Si le All-IP était jusqu’ici possible sur des réseaux privés, de nouvelles fonctions de performance applicative et de sécurité permettent aujourd’hui des communications Tout-IP via internet, de façon transparente pour les utilisateurs.

En termes de flux, la connectivité enrichie permet d’anticiper de nouveaux usages. « De nombreuses solutions collaboratives, à l’image d’Office 365 ou Google Suite abolissent les limites de volume en termes de messagerie, de stockage dans le Cloud ou de diffusion de contenus », rappelle Thomas Sourdon. « Les services de connectivité enrichie, via leurs mécanismes de performance applicative, aident le responsable réseau à mieux comprendre la courbe d'adoption des usages et à anticiper les aménagements nécessaires. ».

« Côté relation client, la dynamique commerciale ne doit pas être bloquée par les effets limitants du réseau », affirme Thomas Sourdon. « L'entreprise qui a besoin d'ouvrir un nouveau business au bout du monde doit pouvoir bénéficier de délais de connectivité satisfaisants ». L’agilité permise par la connectivité enrichie met l’accent sur deux éléments : les nouveaux points de contact client seront plus nombreux et variés, et les nouveaux sites plus faciles à raccorder.

Avec la connectivité enrichie, l’entreprise améliore donc sa capacité à s’adapter aux usages et aux opportunités business de demain. Une capacité qui lui permettra d’ancrer la stratégie digitale dans son mode de fonctionnement et assurer ainsi sa pérennité.