5G : vers une supply chain plus résiliente ?

La crise de la Covid-19 révèle le fort degré d'interdépendance des acteurs de la supply chain et la nécessité de revoir leur politique de gestion des risques. En multipliant les usages liés à la data, la 5G peut les aider à sécuriser les approvisionnements et à optimiser les opérations pour gagner en résilience et en durabilité.

Sécuriser les approvisionnements dans un contexte d’incertitude

« De l’industriel au distributeur en passant par le transporteur, la supply chain rassemble des acteurs très divers dont la bonne communication est cruciale », souligne Hervé Guez, Transportation Business Development chez Orange Business Services.

C’est l’une des raisons pour lesquelles la digitalisation et l’usage de la data ont grandement transformé la chaîne d’approvisionnement, avec un partage accru de l’information entre ces nombreux acteurs. À la clé, plus de transparence pour sécuriser les approvisionnements et pour renforcer l’efficacité opérationnelle.

La crise de la Covid-19 a mis au jour un nouveau paradigme : la demande planétaire devient imprévisible face aux changements de comportements des consommateurs, l’activité des fabricants est parfois ralentie par les mesures sanitaires et les entrepôts peuvent être rapidement engorgés ou sous-utilisés.

Les acteurs de la supply chain ont donc, plus que jamais, besoin de visibilité sur les commandes en cours, l’état de la production ou des stocks. Les performances de la 5G faciliteront la collecte, le traitement et le partage de toutes ces données en temps réel. La combinaison de la 5G avec les objets connectés et l’intelligence artificielle aidera les organisations à comprendre les variations d’activité et à établir des modèles prédictifs à très court terme

Suivre les marchandises tout au long de leur itinéraire

La pandémie bouleverse le trajet des marchandises. Fermetures temporaires de frontières, aménagement des routes commerciales, diminution du nombre de lignes maritimes et aériennes... un suivi régulier des marchandises est donc impératif.

« L’étiquetage et les capteurs connectés facilitent le traçage des marchandises depuis l’unité de production jusqu’au point de distribution », explique Hervé Guez

La 5G permettra le développement de ce tracking avec des centaines de capteurs IoT disposés sur les containers, les véhicules de transport ou dans l’entrepôt. Une fois stockées, les marchandises pourront aisément être manipulées par un « technicien augmenté » qui disposera notamment d’outils de géolocalisation. « La 5G va généraliser l’usage des lunettes et des casques qui offriront un environnement de réalité augmentée et grâce auxquels les techniciens accéderont aux processus d’entreposage ou aux plans des entrepôts. »

Optimiser les trajets dans et hors de l’entrepôt

Le partage des données concerne les humains mais aussi les machines. Dans l’entrepôt, l’usage de la 5G va accélérer la transmission des informations aux robots et l’automatisation des processus robotisés (RPA). Fondée sur l’intelligence artificielle et le machine learning, cette technologie automatise les tâches répétitives et fait gagner gagner un temps précieux aux techniciens.

En dehors de l’entrepôt, le nouveau réseau permettra également de connecter les poids lourds via une communication de véhicule à véhicule en temps réel. Le regroupement de ces camions sur la route, appelé platooning, est en cours d’expérimentation. Il vise à accroître la sécurité mais aussi à optimiser les consommations d’énergie et de carburant. D’autres applications de la 5G vont également porter sur l’optimisation des trajets ou la géolocalisation des véhicules.

« La crise sanitaire fait réaliser au grand public que les acteurs du transport ont un rôle d’opérateur d’importance vitale », souligne Hervé Guez. « Cela conforte la nécessité de mettre en commun leurs données, un partage qui sera plus fluide en utilisant la 5G. Nous pourrons ainsi créer des plateformes d’échange de data entre transporteurs qui éviteront par exemple les retours à vide de véhicules. »

Assurer la sécurité des entrepôts

En filmant les entrepôts et en transmettant les vidéos HD à un opérateur humain, le drone est un allié précieux dans la gestion des incendies. Les débits élevés de la 5G permettront de traiter davantage et plus efficacement ces flux vidéo. Ils pourront également être analysés par une intelligence artificielle.

Celle-ci saura distinguer une fausse alerte d’un véritable incident nécessitant une intervention des secours qui se déplaceront en véhicule à guidage automatique (AGV). Au port d’Anvers, lieu d’expérimentation de la 5G d’Orange, des drones équipés de caméras survolent le port et les bateaux sondeurs de fond et diffusent en temps réel des vidéos au centre de contrôle. Ils rendent ainsi les opérations plus efficaces et le site plus sûr.