Le Mobile DevOps, plus qu'une réalité, une nécessité pour les entreprises

Partager

Au cœur de leur transformation numérique, les entreprises traditionnelles doivent rivaliser avec les "disrupteurs". Faire face à ces nouveaux entrants plus rapides et plus agiles implique d'utiliser les mêmes armes qu'eux : Le Mobiles DevOps est aujourd'hui une approche réaliste pour elles.

Tout le monde connaît - à titre personnel - la capacité des GAFA à faire rapidement évoluer leurs applications mobiles pour répondre aux attentes des utilisateurs, et tester de nouvelles fonctionnalités.

Lors de ma présentation pendant la conférence Microsoft Experiences' 17, j’ai montré qu'aujourd'hui toutes les entreprises ont les moyens de reproduire ce mode de fonctionnement, y compris dans l’univers B2B. Dans cette optique, l'industrialisation des développements mobiles est un point capital dans toute stratégie de transformation digitale. En effet, il y a une énorme différence entre développer une application mobile et véritablement opérer un service mobile.

Développer une application mobile ou opérer un service mobile ?

Outre gérer les phases de développement (builds, tests,…) et de production des exécutables, opérer un service mobile implique aussi d'être capable de distribuer les applications, de gérer leur mise à jour, de suivre leurs usages, d’intégrer des services de push notifications, etc.

Dès que l'on change de posture, que l'on raisonne en termes de service mobile, on se rend vite compte que l’on se rapproche des concepts DevOps, avec la mise en place d'une chaîne d’outils et de pratiques qui vont permettre à l'entreprise de pousser en production des applications mobiles à une fréquence extrêmement élevée et d’en mesurer l’usage.

Maîtriser les surcouts liés au développement d'applications natives

Il y a un an, lors de Microsoft Experiences' 16, le concept de Mobile DevOps était alors un objectif à atteindre. Depuis, cette approche est devenue une réalité dans le développement d’applications mobiles.

Nous considérons que dans le cadre de relations B2B, une application native est souvent la plus adaptée quand il s’agit d’apporter un fort différenciant métier. Privilégiant l’expérience utilisateur de par son ergonomie et une plus grande simplicité d'utilisation, l'application native présente une vraie valeur d’engagement vis-à-vis des utilisateurs, mais elle implique des surcoûts évidents. D'une part, il faut accorder beaucoup d’attention au volet UI/UX du projet, et d'autre part il faut aussi pouvoir mener des développements pour chaque OS mobile, qu’il s’agisse d’iOS ou Android. Lorsqu’on est confronté à une flotte mobile fragmentée, la facture d’un projet peut grimper de 100% à 140% pour couvrir tout le périmètre.

Dans cette optique, et afin de maîtriser les coûts de développements, nous avons opté pour la technologie Xamarin, un éditeur qui a depuis été racheté par Microsoft. Cette solution permet de mener des développements cross-platform « natif ».

Ainsi, nous avons un seul et unique modèle de développement pour chaque projet, un seul et unique langage, C# en l’occurrence, tout en conservant la capacité d’accéder à l’intégralité des SDK des plateformes mobiles cibles. Les volets UI/UX restant spécifique à chaque plateforme, c’est de cette façon que nous avons réussi à avoir une part de factorisation et de réutilisation significative de nos développements pour répondre à l’enjeu de compétitivité.

Industrialiser les développements mobiles est aujourd'hui une nécessité

Dès l’an dernier, nous avons poussé cette réflexion à l’extrême afin d'aller dans une démarche Mobile DevOps avec Visual Studio pour la partie développement et Xamarin SDK pour la partie implémentation. Nous nous appuyons sur des environnements d’industrialisation de type Team Foundation Server (TFS) ou Visual Studio Team Services (VSTS) comme usine de production, tandis que Xamarin Test Cloud nous permet de mener des tests exhaustifs et répondre à cette problématique de fragmentation des terminaux mobiles. En outre, HockeyApp Analytics permet d’outiller les applications en termes de télémétrie, ce qui permet d’aller au-delà d’un simple crash analytics, mais véritablement suivre des indicateurs métiers, techniques voire sur les ressources physiques des terminaux. Enfin, pour la distribution d’application, HockeyApp permet de pousser en continu des versions de développement à nos clients ou certaines catégories d’utilisateurs.

C'est l’ensemble de cet outillage qui nous a permis de placer l'utilisateur au centre du cycle de production dans une optique de production d’applications mobiles en continu. Les applications mobiles grand public nous ont appris à avoir en permanence des évolutions ou compléments, il en est désormais de même sur le terrain professionnel !

Des outils désormais matures et pleinement opérationnels

Là où hier les entreprises nous demandaient des applications mobiles uniquement orientées communication, ces mêmes entreprises mettent progressivement sur pied des stratégies de déploiement de tout un portfolio d’applications métiers sur mobile, y compris sur des processus critiques pour leur activité. Dans ce cadre les challenges à relever concernent le passage à l’échelle et le changement de périmètre tout en considérant la fragmentation de l’écosystème mobile.

La session #experiences17 

Lors de l’intervention à MS Experience’17, nous avons illustré comment étendre cette démarche à l’ensemble des technologies mobiles. En effet, avec l’arrivée de Visual Studio Mobile Center, Microsoft étend cette démarche mobile DevOps des applications natives cross platform aux applications hybrides, web mobiles ou natives pures. Avec Visual Studio Mobile Center, Microsoft propose un nouveau service simplifié et unifié, pensé pour le monde du développement mobile, tout en laissant le choix à l’entreprise les cibles qu’elle cherche à privilégier : Objective-C, Swift, Java, React Native ou Xamarin. C’est une vraie bonne nouvelle pour les entreprises car chacun, en fonction de ses cas d’usages, va pouvoir choisir son modèle de production.

A noter que pendant plusieurs mois, l’équipe de développement mobile d’Orange Business Services a été associée à l’équipe produit de Microsoft à Redmond dans les phases de tests et d’expérimentation de Visual Studio Mobile Center. La General Availability de la solution est attendue pour la fin d'année.

Philippe

En savoir plus

Prêt pour les Cloud Native Applications ?
Vitesse, disponibilité, montée en charge, mobile : la recette magique des GAFA ?
Mobile DevOps, pilier technologique d'une stratégie mobile ?
Mutualisez jusqu'à 60% du développement de vos applications !

Philippe Ensarguet
Philippe Ensarguet

Philippe Ensarguet, Directeur Technique d'Orange Applications for Business, je suis en charge de la stratégie de capitalisation et de réutilisation, de l'industrialisation des filières de développement et de son déploiement opérationnel, de l'animation de l'excellence technologique et des partenariats stratégiques. Passionné par l'innovation, l'agilité et l'économie numérique, j'apporte mon expertise sur ce domaine dans plusieurs accélérateurs/incubateurs de start-ups. Mon leitmotiv : " Faire du patrimoine humain et technologique un facteur de compétitivité pour les clients et les salariés ".