Montée en débit : la 4G+ n’a pas dit son dernier mot

Partager

Les débits records de la 5G, promise pour 2020, sont sur toutes les lèvres. On en parle moins souvent, mais le réseau 4G/4G+ offre, lui-aussi, de belles perspectives d’évolution en débits et ce dès aujourd’hui. Les technologies de montée en débit modernisent les réseaux au bénéfice de ceux qui envisagent de digitaliser leur outil de travail, de ceux pour qui efficacité rime déjà avec nécessité d’une connectivité performante.

L’outil de travail mobile offre aujourd’hui bien plus que la possibilité de travailler hors des murs de l’entreprise. Le terminal mobile peut être considéré comme un moyen supplémentaire d’accéder à une ressource, un outil ou une information. Mais, pour beaucoup de professionnels, il a pris une place plus centrale : le smartphone, la tablette ou le PC sont devenus une composante du minimum vital sans lequel l’activité s’arrête.

Peu importe la technologie si l’expérience de travail est bonne

Bien-sûr, ce terminal a besoin de connectivité qu’elle soit mobile (comme la 4G), ou simplement nomade (comme le wifi). Peu importe la technologie si l’expérience de travail est bonne. A l’évidence, la couverture de ces réseaux est cruciale (sur les zones d’habitation, sur les zones économiques, dans les bâtiments, dans les transports, …), mais le rôle joué par le débit n’est pas à sous-estimer.

Le débit nécessaire pour accéder confortablement aux services de l’Internet ne cesse d’augmenter. En effet, apporter une expérience en progression est un challenge pour tous les opérateurs alors qu’à usage identique le poids des contenus ne cesse d’augmenter.

Le monde professionnel n’échappe pas à cette réalité : nos présentations, nos vidéos, nos catalogues, nos documents s’enrichissent, tant en qualité de contenu qu’en taille de fichier. Le responsable de chantier qui télécharge un plan ou le journaliste qui envoie un vidéo-reportage savent que la couverture d’un réseau s’apprécie autant par sa disponibilité que par le débit effectivement proposé.

Les technologies de montée en débit profitent à tous les utilisateurs de terminaux 4G

En Juillet 2017, Orange annonçait atteindre (sur son réseau mobile et avec un terminal commercial) un débit théorique de 680 Mbit/s dans la ville de Villefranche-sur-Saône. Fin 2017, cette limite est repoussée à 920 Mbit/s , tout proche de la barre symbolique du Gigabit transmis par seconde en téléchargement.

Ces vitesses de pointes sont accessibles sous conditions idéales, sous réserve d’équipement et de couverture géographique. Et pourtant, elles jouent un rôle pour nous tous.
En effet, pour atteindre de telles performances, il est nécessaire de déployer sur le réseau des technologies nouvelles (l’agrégation multiple de fréquences, des techniques de multiplexage ainsi que de codage). Elles sont testées puis déployées progressivement pour réduire les potentielles congestions et petit à petit augmenter le débit moyen sur lequel les utilisateurs peuvent s’appuyer au quotidien.

Ces technologies servent, d’une part, les terminaux les plus modernes qui bénéficient des meilleurs débits. D’autre part, ces derniers utilisant les ressources radio de manière optimale, ils les libèrent plus rapidement au bénéfice de tous les autres terminaux 4G sur la zone, qui verront également leurs performances améliorées.

Des débits montants plus performants

Les vitesses de transfert vers le réseau (upload) évoluent également : Orange annonce que son réseau 4G+ sait remonter des flux à 140 Mbit/s à Villefranche-sur-Saône. C’est une bonne nouvelle pour ceux qui envoient beaucoup de données ou qui utilisent des applications nécessitant des flux symétriques.

Le réseau 4G/4G+ aujourd’hui

Aujourd’hui, le réseau d’Orange France couvre 95% de la population. Sa performance est régulièrement reconnue dans les enquêtes de qualité. Les investissements d’Orange et le savoir-faire des équipes permettent d’apporter la 4G (entre autres) sur les sur 5 lignes de trains à grande vitesse, sur plusieurs autoroutes et dans le métro de Toulouse. Autant d’opportunités pour travailler ou pour se détendre, quoi qu’il en soit connecté à un réseau qui place l’expérience client au centre de sa politique d’évolution.

En savoir plus

La couverture mobile Orange en France

Orange, réseau mobile n°1

Un réseau 5G pour répondre aux exigences de l'hyper-connectivité des entreprises

Olivier Wioland

Directeur de projet sur le marketing du réseau mobile au sein d’Orange Business Services, j’ai eu la chance de participer à divers projets de lancement de nouvelles technologies pour Orange en France.