Transformation numérique et management : les bénéfices de la confiance

Partager

La transformation numérique s’appuie sur trois piliers : la technologie, les processus et l’humain qui permettent en général de réussir puis pérenniser la transformation numérique d’une organisation. Mais qu’est-ce que la confiance apporte au niveau individuel et collectif ?

La notion de confiance, un axe prioritaire

Pour les collaborateurs une grande place de l’accompagnement repose sur le passage d’un mode « contrôle et commande » d’un manager à un mode basé sur un manager facilitateur au service des collaborateurs.

Les travaux de Paul J Zack, Directeur fondateur du Center for Neuroeconomics Studies et professeur d'économie, de psychologie et de management à Claremont Graduate ont mis en évidence les bénéfices que la confiance apporte au niveau individuel et collectif. Il propose plusieurs axes pour accroitre la confiance et détaille les effets positifs :

• Reconnaitre l’excellence,

• provoquer un stress stimulant,

• donner aux collaborateurs la possibilité de décider comment ils travaillent,

• donner une responsabilité aux collaborateurs tout en les laissant autonomes,

• partager l’information,

• créer des relations,

• faciliter le développement personnel.

Infographie : les bénéfices de la confiance

 

Voici quelques cas concrets importants à mes yeux pour lesquels la confiance joue un rôle essentiel :

Le Feedback indispensable entre manager et collaborateur ou entre pairs, permet à chacun de pouvoir s’améliorer. Or la prise en compte d’un feedback sera facilitée dès lors que l’on a confiance en la personne, et donc en son jugement.

La mise en contact dans un Réseau Social d’Entreprise. A l’heure des plateformes internes regroupant conversations, usages collaboratifs et mise en contact, la recherche de compétences basées sur des déclarations personnelles permet à l’organisation d’être plus agile et à chacun de pouvoir retrouver plus rapidement l’information dont il a besoin. Néanmoins la coïncidence entre compétences déclarées et compétences réelle est essentielle. Ici la confiance permet de limiter le temps de recherche, d’entrer en contact plus facilement avec l’expert recherché, et surtout d’élargir son réseau.

La collaboration sur un document. Plus je fais confiance à mes collègues, plus la collaboration est fluide. Cette confiance se retrouve dans la qualité des livrables, le délai de production mais surtout dans le temps de prise de décision.

L’apprentissage permanent des collaborateurs est un facteur d’amélioration continue de l’organisation. La « formation officielle » entre pairs ou par transmission de savoir suppose d’établir une relation de confiance avec le « sachant ». Cette relation est un véritable booster pour l’apprentissage et sa mise en pratique.

Donner du sens à un projet permet à chacun de s’identifier et donc d’être acteur. Dès lors que la confiance est présente, ce sens du projet est moteur pour les collaborateurs et limitera objections et détracteurs.

Le travail en mobilité. Certains managers favorisent peu le télétravail par manque de confiance alors qu’il apporte objectivement des gains à la fois pour les collaborateurs (temps, productivité,…) et l’organisation (les charges locative par exemple). La confiance constitue aussi un facteur clé pour le développement du travail en mobilité (télétravail, co working,…)

Avez-vous déjà mis en place ces actions pour développer ou renforcer la confiance dans votre organisation ?

Olivier

En savoir plus

Espace de travail 3.0 : l’avènement du travail sur mesure

Stratégie de la mesure : un levier de performance projet

Innovation participative : vos vendeurs ont des idées, alors écoutez les !

Olivier Berard
Olivier Berard

Passionné par les liens entre Homme et Technologie, j’accompagne les entreprises depuis plus de dix ans sur les thématiques de collaboration et de la transformation numérique interne. Au sein de la communauté Transformation Digitale Collab d'Orange Consulting, j’accompagne les organisations dans l’adoption des usages collaboratifs et sociaux et sur les postures humaines liées à ces usages.