[Etude] Comment les DSI leaders réussissent-elles leur transition vers le cloud ?

Partager

Les entreprises intermédiaires (ETI) et les grandes entreprises continuent d’évoluer en termes de maturité quant à leur transition vers le cloud, comme nous l'indiquions fin 2017. Dans une nouvelle étude réalisée par le cabinet Markess, on découvre les enjeux techniques, humains et organisationnels auxquels font face les DSI dans le cadre de cette transition. Le cabinet d'analyse y définit également les facteurs clés de succès de ce type de projets. Voyons ici quels principaux enseignements nous pouvons en tirer.

« Comment les DSI leaders réussissent-elles leur transition vers le cloud ?»

 

Quels sont les enjeux de la transition vers le cloud pour les DSI qui désirent tirer parti du meilleur des deux mondes (systèmes existants et nouveaux environnements cloud) ?

La question est légitime dans le domaine de l’entreprise où la continuité des processus impose de ménager l’existant tout en développant l’innovation. Elle est à l’origine du nouveau livre blanc réalisé par Markess pour le compte d’Orange Business Services en aboutissement d'une enquête qui a amené le cabinet d'analyse à interviewer, entre mi 2017 et mi 2018,170 décideurs. Ces répondants sont tous issus des DSI, Directions Digitales ou de l'innovation de grandes entreprises publiques et privées et d’ETI françaises.

Figure 1: les 4 grandes méthodes de la migration des DSI vers le cloud issues du livre blanc Orange Business Services de Markess

3 enseignements à tirer de cette étude sur la transition vers le cloud des DSI françaises

Les différents modes de transition dans le cloud et leurs enjeux

Premièrement, il n'y a pas une méthode unique pour réaliser sa transition vers le cloud. Markess en rappelle ici quatre principales qui correspondent aux différents niveaux de maturité des entreprises.

Depuis la plus simple (déplacement de l'existant dans le cloud ou lift and shift) qui ne permet cependant pas d'optimiser le ROI, ni de vraiment tirer profit des capacités de résilience et de flexibilité du cloud, jusqu'à la plus radicale (nommée « repurchasing » et qui consiste à abandonner les anciennes applications et à tout mettre dans le SaaS).

Ces quatre niveaux posent tous des questions de fond aux DSI qui auraient besoin d'accompagnement, rarement fourni par les « hyperscalers »

En d'autres termes, les leaders de la transition dans le cloud savent se faire accompagner afin d’être capables de répondre rapidement aux besoins des métiers, ce qui nous amène d'ailleurs au point suivant.

Le service au cœur de la transition dans le cloud

Deuxièmement, dans cette recherche d’accompagnement, les DSI leaders doivent s'appuyer sur des prestataires indépendants qui permettent une évolution transparente vers le « multi-cloud » dans l'intérêt des clients et des métiers.

Ces services recouvrent du conseil en amont, l'assistance aux choix, le conseil financier et l'accompagnement pour transformer le SI mais aussi la migration des applications car toutes ne peuvent être transférées directement dans le cloud (Markess décrit ces enjeux avec beaucoup de détails dans le point 1).

Ils incluent également la supervision et la gestion en transverse de toutes les applications réparties sur diverses plates-formes et, enfin, la compréhension des métiers et/ou des secteurs du client DSI afin d’offrir le service le plus adapté possible aux métiers.

En résumé, le marché du cloud évolue vers un marché de services. En 2017, précise Markess, « près de la moitié du marché des solutions cloud (IaaS, SaaS et PaaS) en France était déjà constituée par des prestations de service ».

La composante RH, rouage essentiel de la transition vers le cloud

Troisième enseignement, Markess souligne combien la composante RH est essentielle à la réussite de tels projets. Et les décideurs de ce domaine prennent en compte cet élément très en amont, aussi bien pour cartographier, identifier et former les collaborateurs en interne que pour attirer de nouveaux talents (DevOps, Agile, Blockchain et intelligence artificielle étant cités parmi les principaux champs d'extension des compétences).

En conclusion de ce troisième et dernier point, l'architecture et l'urbanisme du SI restent des points cruciaux de la transition des DSI vers le cloud. Ces projets de transition imposent un grand nombre de contraintes humaines, organisationnelles, techniques et financières qui nécessitent de se faire accompagner pour réussir ses projets et servir les métiers avec célérité et efficacité.

Découvrez les détails de cette étude à télécharger gratuitement.

« Comment les DSI leaders réussissent-elles leur transition vers le cloud ?»

 

 

Pour aller plus loin

La modernisation du cloud privé en 3 cas d’usage
Les services cloud managés, incontournables pour les DSI du futur

 

Alexis Dupuydauby

Ma passion est d’accompagner les entreprises dans leur transformation, et notamment au niveau du Système d’information (SI). Pendant près de 15 ans j’ai piloté de nombreux projets sur des problématiques de stratégie, gouvernance et d’alignement du SI (schéma directeur, urbanisation et cartographie du SI, migration…) en tant que consultant puis manager au sein de différent cabinets (Andersen Consulting, TMIS Consultants, Sogeti, Orange Consulting, etc.).

Convaincu par la profonde mutation portée par le Cloud Computing et le Big Data, j’interviens chez Orange Cloud for Business dans la conception et mise en place d’offres et de solutions pour permettre à nos clients de s’appuyer sur ces formidables leviers pour se transformer et réinviter leur business. Si le Big, Fast ou Smart Data est aujourd’hui un enjeu technologique, économique ou organisationnel, il sera assurément le cortex de l’entreprise de demain.