Le cloud, nouveau challenge de la continuité d’activité

Partager

A mesure que les services cloud se développent, l’exigence de continuité, en cas de défaillance ou de sinistre pour les applications critiques de l’entreprise, s'intensifie. Duquesne Group, en partenariat avec Orange Business Services, a réalisé une analyse sur la base de cas clients concrets dans laquelle il détaille la grande diversité des attentes des entreprises en matière de continuité d’activité dans le cloud et les critères majeurs permettant de choisir les solutions les mieux adaptées à leurs projets.
Télécharger l’analyse réalisée par Duquesne Group en partenariat avec Orange Business Services : « Le cloud, nouveau challenge de la Continuité d’activité ».

Cette analyse présente également les nouvelles perspectives qui s’offrent aux entreprises ainsi que les challenges qu’elles auront à relever en matière de continuité d’activité, avec l’émergence des environnements « multi-cloud ».

La continuité d’activité est cadrée par la norme ISO 22301, référence internationale en la matière. Si les « moyens » nécessaires à l’activité de l’entreprise – ici en l’occurrence le système d’information - sont frappés par un sinistre, il en va du bon fonctionnement de son activité qui peut être perturbée voire interrompue.

La continuité dans le cloud est un sujet crucial qui a été trop souvent relégué en second plan. Pourtant, en 2018, même les cloud des « hyperscalers » ont tous subi des interruptions de service importantes, très pénalisantes pour leurs clients. Il faut, en effet, admettre que des événements rares mais à impact très lourd peuvent arriver et provoquer un véritable désastre au niveau d’une plateforme cloud. Comme l’indique Duquesne Group, c’est comme pour la grande crue centennale de la Seine pour laquelle la question n’est pas « si » mais « quand » elle va se produire.

A l’ère du cloud, la continuité d’activité se trouve donc face à un nouveau challenge. Voici trois enseignements majeurs à tirer de cette analyse

1. Le cloud : à la fois challenge et opportunité pour la continuité d’activité

Les applications métiers « critiques » des entreprises sont de plus en plus déployées dans des environnements cloud. De ce fait, elles ne peuvent plus se contenter de niveaux de disponibilité théoriques. En effet, en cas de sinistre, l’entreprise a impérativement besoin de pouvoir rétablir ses applications dans des délais et dans des conditions acceptables pour ses métiers. C’est bien le nouveau challenge auquel elle doit faire face.

Mais le cloud est aussi une opportunité pour la continuité d’activité. Un site de secours dans le cloud tire profit de la mutualisation des ressources permettant de payer uniquement celles réellement consommées. Un autre avantage majeur des solutions modernes de reprise dans le cloud est celui de faciliter les tests. Ces derniers peuvent s’effectuer à n’importe quel moment et sans perturber l’activité de l’entreprise. Ces tests peuvent porter sur un périmètre partiel ou global du système d’information permettant ainsi de gérer au mieux la consommation des ressources informatiques spécifiques nécessaires et payables à l’usage.

2. A chaque besoin, une solution de continuité d’activité appropriée

Pour le DSI, le choix d’un Plan de Continuité et Reprise d’Activité est souvent complexe. Il doit, en effet, prendre en compte de nombreux critères.

Le critère le plus structurant est celui de la « criticité » des applications et des données à protéger pour les activités métiers prioritaires de l’entreprise. A partir des exigences métiers, Duquesne Group propose d’établir une typologie par « criticité ascendante » des différentes solutions de protection d’activité : Froide, Tiède, Chaude, Haute Disponibilité (HD) et Vitale (HD combiné avec reprise Chaude). Sachant que chacune de ces catégories s’appuient sur des technologies différentes. Ainsi, pour exemple, les solutions de continuité d’activité d’Orange Business Services sont construites avec différents partenaires technologiques tels que Veeam, Nuabee, Zerto et Microsoft (pour l’architecture HD « SQL Server AlwaysOn ») pour mieux répondre aux besoins spécifiques des entreprises.

Deux autres critères majeurs sont également à prendre en compte : la capacité de la solution à faciliter les tests, critère déjà évoqué précédemment, et les services d’accompagnement dont le client peut avoir besoin, critère qui sera abordé dans le paragraphe suivant.

D’autres facteurs peuvent aussi intervenir dans le choix du DSI tels que : l’existant informatique sur le site du client, l’environnement technique cloud, la localisation géographique ou encore la volonté de ne pas dépendre d’un seul fournisseur.

3. Le rôle majeur des services d’accompagnement

Les besoins des clients pour les services d’accompagnement autour du choix, de la mise en place voire du management des solutions de protection d’activité varient en fonction de leur taille, leur organisation, leur SI existant et surtout des compétences dont ils disposent.

Ainsi les grands comptes privilégieront plus facilement des solutions simples et « sur étagère ».

En revanche, de nombreuses entreprises, notamment des PME et des ETI, peuvent avoir davantage besoin d’accompagnement. Orange Business Services peut accompagner ces entreprises avec sa gamme de services à la carte couvrant : étude, configuration, tests, mises à jour, bascule en mode actif et retour arrière.

Certains clients, très exigeants pour assurer la continuité de leurs applications, choisiront de préférence des solutions de type Haute Disponibilité (HD). Ces solutions HD sont retenues plus particulièrement dans le cadre de projets plus larges de déploiement, de migration voire de développement d’applications.

De ce fait, un prestataire doit être en mesure de pouvoir fournir différents type de solutions pour répondre au mieux aux besoins des entreprises en matière de continuité d’activité à l’ère du cloud.

Je vous invite à découvrir en détail l’analyse réalisée par Duquesne Group en partenariat avec Orange Business Services : « Le cloud, nouveau challenge de la Continuité d’activité » .

 300x300_portrait_blogger_4.png
Anne-Gaëlle Léger

Engagée depuis plus de 10 ans dans la définition et la promotion de solutions B-to-B dans le domaine du cloud, je suis aujourd’hui Responsable Marketing des Solutions de Continuité d’Activité et de Professional Services pour nos clients. Je m’attache à faire de l’expérience utilisateur un facteur clé de succès de la transformation numérique de nos clients.