Orange Business Services et Crosscall vont équiper et connecter la Gendarmerie nationale et la Police nationale avec plus de 200 000 terminaux

  • Pour la première fois ce marché public hautement stratégique est remporté par un duo opérateur intégrateur et constructeur 100% français

Dans le cadre de l’appel d’offre NEO lancé par le Ministère de l’Intérieur, la Gendarmerie nationale et la Police nationale ont choisi Orange Business Services et Crosscall pour équiper et connecter l’ensemble de leurs forces opérationnelles. Plus de 200 000 terminaux résistants et durables, connectés aux applications métier, vont ainsi accompagner les forces de l’ordre en mobilité dans l’évolution de leur métier, pour une durée de 4 ans.

La résistance et la longue autonomie des terminaux, associées à une connectivité sécurisée de haute qualité, ont permis à Orange Business Services et Crosscall de se distinguer. L’opérateur et entreprise de services digitaux, ainsi que le spécialiste de l’outdoor mobile technology ont répondu aux exigences d’usages intenses de la Gendarmerie nationale et de la Police nationale, et ont ainsi remporté ce marché, porté par le Ministère de l’Intérieur, destiné au renouvellement de leur flotte mobile. Leur compatibilité avec les normes Private Mobile Radio/Public safety ainsi que la durabilité des terminaux ont représenté des critères primordiaux dans cet appel d’offre.

Une réussite qui s’inscrit dans une démarche d’intelligence économique nationale

Orange Business Services, a été sélectionné par le Ministère de l’Intérieur pour le renouvellement des terminaux NEO. Orange Business Services prouve ainsi sa capacité à gérer le déploiement à grande échelle du projet et à en assurer la connectivité performante et sécurisée, tout en choisissant les meilleurs partenaires. Via l’intégration de cartes SIM Orange, les forces de sécurité bénéficient d’un accès en temps réel aux applications métier en situation de mobilité. De son côté, Crosscall démontre son expertise dans la conception de terminaux durables et sa capacité à répondre à des demandes de grande envergure. Il s’agit du plus important contrat remporté à ce jour par l’entreprise française : plus de 200 000 smartphones CORE-X4 NEO et tablettes CORE-T4 NEO, des modèles de sa gamme CORE optimisés pour répondre aux besoins spécifiques des forces de sécurité.

Une réussite qui fait suite à une collaboration étroite entre les équipes d’Orange Business Services et Crosscall et qui s’inscrit dans une démarche d’intelligence économique nationale. Ce consortium unique, composé de l’entité dédiée aux entreprises de l’opérateur Orange reconnu n°1 par l’Arcep et du seul constructeur de la téléphonie à capitaux 100% français, s’impose aujourd’hui sur un marché public stratégique concurrentiel. En combinant leurs expertises, Orange Business Services et Crosscall proposent un dispositif souverain alliant des équipements et une connectivité offrant un haut niveau de performance technologique à la pointe de l’innovation. Ces synergies permettront d’accompagner au plus près du terrain les forces de sécurité dans leur transition numérique.

« Orange Business Services est fier d’avoir été retenu pour accompagner le Ministère de l’Intérieur vers le numérique. C’est une vraie reconnaissance de notre engagement, de nos compétences mais aussi de notre connaissance terrain. En combinant une approche partenariale et la performance de son réseau, Orange Business Services confirme son expertise en matière de gestion de projets innovants et exigeants. S’entourer de Crosscall et ses terminaux adaptés aux environnement hostiles nous a permis de proposer une solution souveraine répondant aux attentes de la Gendarmerie nationale et de la Police nationale », souligne Nadine FOULON BELKACEMI, directrice Grands Clients d’Orange Business Services

Une synergie d’expertises terrain et technologiques de pointe pour assurer la disponibilité des applications métier spécifiques et sécurisées

Les terminaux, plébiscités pour leur solidité, leur étanchéité et leur grande autonomie, seront déployés dans les mois à venir. Livrés avec un système d’exploitation « Google Android Open Source Project », sans surcouche constructeur ni opérateur, ils permettent au Ministère de l’Intérieur d’installer sa propre couche de sécurité développée par l’opérateur des systèmes d’information interministériels classifiés (OSIIC), une entité du secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN). L’objectif étant de chiffrer les communications et de sécuriser les applications mobiles présentes sur le terminal.

Les policiers et les gendarmes disposeront sur leur tablette ou leur smartphone, de tous les outils dont ils ont besoin au quotidien. En plus des solutions de communication de groupe enrichie « Push to X » (voix, texte, photo, vidéo), ils auront accès à plus d’une soixantaine d’applications métier, pour vérifier en temps réel une identité ou la validité d’un permis de conduire par exemple. Ils pourront également établir un procès-verbal et accéder aux bases administratives et judiciaires. Une nouvelle solution « bureau mobile » qui permet aux agents de terrain de travailler sur un mobile avec un écran passif via leurs terminaux sans recourir à un ordinateur, sera expérimentée.

« La signature de ce contrat marque une véritable reconnaissance de l’innovation technologique que porte Crosscall et de la place significative que notre marque a désormais prise sur le marché professionnel. Nous sommes fiers en tant qu’entreprise française d’accompagner la Gendarmerie et la Police avec des produits uniques correspondant à des usages auxquels aucun smartphone classique ne répond, et privilégiant la durabilité. Cette collaboration avec un partenaire comme Orange Business Services et le travail intense fourni par nos équipes respectives nous permet aujourd’hui d’adresser des marchés stratégiques avec une synergie de compétences 100% française et ainsi nous démarquer, en tant que constructeur, de nos principaux concurrents ” précise Cyril VIDAL, président et fondateur de Crosscall.

Des terminaux compatibles avec l’écosystème PMR

En plus de ces usages, le Ministère de l'Intérieur souhaitait s'équiper d'appareils compatibles avec la solution PC STORM déployée en coopération avec Orange Business Services. Les terminaux Crosscall pourront ainsi être utilisés au sein de cette solution technique permettant aux utilisateurs de bénéficier de l'ensemble de ses services, notamment des mécanismes de priorisation et de préemption. Ce dernier assure aux forces de sécurité la transmission de leurs communications avec une fiabilité, une qualité de service et une joignabilité élevées même lors de saturations locales en trafic rencontrées sur le réseau mobile.

L’expertise d’Orange Business Services et de Crosscall en matière de compatibilité technologique, prouvée dans le cadre du projet PC Storm, leur permet aujourd’hui de s’affirmer comme des acteurs de confiance sur le marché de la défense et de la sécurité et de répondre, ensemble, à des appels d’offres spécifiques.

« Nous avons été convaincus par Orange Business Services et Crosscall et leur faisons confiance pour continuer la transformation au cœur de nos équipes d’interventions. Il est essentiel d’exploiter le potentiel du numérique pour faciliter le quotidien de nos forces de sécurité et leurs interactions avec les citoyens, améliorer la gestion des interventions, faciliter les investigations, quel que soit le lieu où elles se déroulent » déclare la commissaire divisionnaire Adeline CHAMPAGNAT, conseiller technologie au cabinet du directeur général de la police nationale.

« Orange Business Services et Crosscall ont véritablement compris les besoins et contraintes opérationnels. Cela recouvre aussi bien les missions de prévention, de contrôle et de lutte contre les insécurités ressenties par les citoyens, que les « missions critiques » qui nécessitent que le terminal supporte toutes les spécificités techniques des réseaux « public safety ». Avec cette solution étudiée et prouvée, nous sommes confiants/prêts pour répondre aux futurs défis des forces engagées dans la sécurité au quotidien, aussi bien lors de situations exceptionnelles ou encore lors de grands évènements tels que les JO 2024 » ajoute le général de corps d’armée Bruno POIRIER-COUTANSAIS, chef du service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure.