Un gestionnaire de flotte connectée en vaut deux

Partager

La promesse du véhicule connecté ? Réduire ses coûts, augmenter la sécurité, mieux anticiper, optimiser l’efficacité des différents métiers de l’entreprise utilisateurs de la flotte. Mais pourquoi se limiter au véhicule ? La logique peut s’appliquer à toute flotte de matériel.

Ce que peut le véhicule d’entreprise connecté

Un véhicule connecté se définit par :

  • Une connexion par carte SIM pour remonter les données du véhicule sur une plateforme,
  • Des capteurs installés dans le véhicule, qui livrent ces données,
  • Des applications et logiciels accessibles par l‘équipement du conducteur et passager (smartphone, tablette…).

Applications, logiciels ou capteurs recueillent et transmettent des informations qui, généralisées à l’échelle d’une entreprise gérant des dizaines ou des centaines de véhicules pour son activité (transport, logistique, livraison, prospection, manutention…), s’avèrent clé pour la gestion de l’activité.

Olivier Picard, directeur général d’OCEAN, spécialiste de la géolocalisation de véhicules d'entreprises et du suivi de flottes automobiles, nous explique : « le véhicule connecté génère des informations en temps réel et de plus en plus précises : fréquence des trajets, destinations, temps de parcours, consommation de carburant réelle… Bien exploitées, ces données permettent aux gestionnaires de flottes de gérer efficacement le parc de véhicules. Elles fournissent également au directeur des opérations des indicateurs pour faciliter le travail de ses équipes itinérantes et donc gagner en efficacité et en confort ».

Les avantages concrets

Des solutions comme celles d’OCEAN peuvent assurer une simple gestion de parc (remontées de données de kilométrage pour les entretiens et le suivi des contrats de leasing, remontées d’alarmes véhicules et de consommation…) ou une géolocalisation complète d’une flotte de véhicules, avec une gestion clés en main pour le gestionnaire de flotte ou le Directeur métier de l’entreprise.

  • Les données mécaniques permettent d’assurer une maintenance prédictive des véhicules et de limiter ainsi les frais de dépannage.
  • Les données relatives à la conduite permettent d’optimiser les dépenses de carburant, et de diminuer l’accidentologie par une meilleure prévention. Les assureurs s’y intéressent d’ailleurs, afin de pouvoir étudier des tarifs les plus compétitifs.
  • La géolocalisation des véhicules permet par exemple de réallouer un trajet, une intervention ou une livraison si un autre véhicule se trouve à proximité, et d’améliorer ainsi le circuit de vente et l’efficacité du service client.

De la flotte de véhicules à la flotte de matériel ?

Ces atouts sont aussi très précieux pour les engins de chantier. « Pour notre client AEB, loueur de matériel, outillage et engins, l’apport des services OCEAN est essentiel lui permettant de connaître l’utilisation exacte de ses matériels par ses clients, explique Olivier Picard. La richesse de ces données permet d’inventer de nouveaux usages au fur et à mesure de leur utilisation, ce qui nourrit un système d’innovation collaborative entre prestataire, opérateur et utilisateurs ».

Pour aller plus loin

>> Derniers kilomètres avant le véhicule connecté
>> Objets connectés et data : un filon pour l’innovation