quatre clefs pour évaluer l’intérêt économique d’une politique énergétique de l’IT dans l’entreprise

Partager

Evaluer l’intérêt économique de projets dans le cadre d’une politique énergétique de l’IT suppose quelques bonnes pratiques :

couvrir un maximum d’équipements 

L’évaluation d’un périmètre élargi permet de renforcer l’attractivité du projet auprès des décideurs. Selon le périmètre initial de l’audit, il sera peut-être nécessaire de l’élargir ou d’extrapoler les résultats à un périmètre plus large.

évaluer tous les scénarios possibles

Plusieurs scénarios sont possibles dans le cadre du projet de réduction. Il est nécessaire d’estimer le gain de chaque scénario :

  • logiciel de gestion de l’énergie (gain lié à l’extinction d’un parc de PC fixes la nuit et le week-end) 
  • renouvellement des équipements,
  • virtualisation,
  • refonte de l’architecture,
  • mix de plusieurs solutions,
  • etc.

intégrer les économies indirectes

Il est important de prendre en compte dans l’évaluation des différents scénarios les effets indirects potentiellement générés :

  • l’optimisation des coûts de gestion des parcs informatiques,
  • les économies de refroidissement pour les infrastructures IT,
  • les émissions de CO2 évitées pouvant être valorisées en €. *

faire un bilan post-déploiement   

Un bilan des économies réalisées sera nécessaire après le déploiement du projet de réduction pour comparer avec l’évaluation faite en amont. L’évaluation permet donc d’aider à amorcer et confirmer une politique énergétique de l’IT.

Retrouvez les précédents articles de cette série sur le Green IT :

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à consulter le livre blanc : Réduire la consommation d'énergie des équipements IT.

* Edit de l’auteur le 06/11/2013 : émissions de gaz à effet de serre en équivalent CO2 évitées

Alexandre

© denphumi - Fotolia.com

Alexandre Chupin

Je suis Consultant dans le pôle Développement Durable d’Orange Consulting et responsable de l’offre audit énergétique de l’IT.  Je m’intéresse aux sujets à l’intersection du développement durable et de l’informatique.  J’aime voyager et découvrir dans d’autres cultures des façons différentes de voir les choses.