Les Smart Cities, un atout pour les communes et pour les entreprises

Partager

D'après les études menées par les archéologues, les premières villes importantes dateraient de la fin du Néolithique. Certaines d'entre elles pouvaient s'étendre sur plusieurs kilomètres carrés et même atteindre dans certains cas les 15.000 habitants. Depuis, bien sûr, beaucoup de choses ont changé. La population mondiale compte un peu plus de 7,43 milliards d'êtres humains et les plus grosses agglomérations accueillent plusieurs dizaines de millions d'habitants. Gérer des villes de cette taille comporte de nombreux défis. Les Smart Cities peuvent apporter des réponses claires à ces problématiques. Explications.

L'origine des Smart Cities

Le concept de ville connectée n'est pas nouveau. Les premières Smart Cities ont en effet vu le jour en Corée du Sud en 2003 grâce au projet U-Korea. Songdo a été la première ville à déployer des équipements connectés à travers le territoire.

Il a cependant fallu attendre 2005 pour que le terme se popularise. Bill Clinton avait en effet demandé à l'entreprise Cisco de travailler sur un système de communication afin de décongestionner les grandes agglomérations du pays. Cette dernière avait investi à l'époque pas moins de 25 millions de dollars afin de lancer son programme de recherche et l'initiative a débouché sur la création d'un département entièrement dédié à ces technologies.

Comment dessiner les Smart Cities de demain ?

Pour transformer nos agglomérations en villes intelligentes, les collectivités devront impérativement procéder à de lourds investissements portant sur le secteur des transports, de l'environnement ou même de l'urbanisation et proposer aux citoyens des solutions et des services adaptés aux nouveaux usages du numérique.

Cela passera notamment par une intégration de tous les modes de transport présents sur le territoire (bus, tramways, métros) à une seule et même plateforme. En parallèle, les villes devront aussi investir dans des solutions afin de gérer et de répartir au mieux l'énergie au sein de la commune pour en rationaliser ensuite la distribution.

Ces opérations coûtent cher, mais elles peuvent offrir un retour sur investissement. Les villes intelligentes permettent en effet aux collectivités de réduire leurs coûts de fonctionnement. C'est en tout cas ce qui est ressorti des différents tests menés par les villes et villages pilotes comme Le Havre ou même Aubinges.

Quels enjeux pour les entreprises ?

Les Smart Cities ne sont pas uniquement l'affaire des municipalités. Elles n'ont évidemment ni les compétences ni les ressources suffisantes pour pouvoir mener de front ces projets. De nombreuses entreprises ont donc participé à l'élaboration des villes intelligentes. Cette dynamique représente une formidable opportunité pour les sociétés. Elle contribue en effet à valoriser leur marque, mais elle peut aussi donner un nouvel élan au marché.

En réalité, l'entreprise peut parfaitement trouver sa place dans les villes connectées en développant des infrastructures interopérables et en entamant une transformation visant à "digitaliser" ses services. Cette tendance devrait d'ailleurs se poursuivre dans les années à venir, notamment dans le secteur du transport.

Pour optimiser leurs déplacements, les véhicules autonomes auront en effet besoin de "lire" la ville.

Les Smart Cities, de la théorie à la pratique

Les villes intelligentes ne se limitent pas à l'Asie ou aux États-Unis. En France, plusieurs communes tendent vers cet idéal et c'est notamment le cas de Toulouse à travers l'Open Métropole. La municipalité a d'ailleurs prévu 500 millions d'euros d'investissement public d'ici 2020 afin de rendre les installations de la ville plus intelligentes.

Une première phase a été amorcée en 2016. En partenariat avec Orange Business Services, Toulouse a effectivement déployé des bornes WiFi à travers tout le territoire en s'appuyant sur des candélabres connectés et sur une plateforme sécurisée.

La ville rose a d'ailleurs bien compris qu'elle devait travailler en étroite collaboration avec le secteur privé pour atteindre ses objectifs et elle a même profité de la dernière édition du forum Smart City pour mettre en lumière six startups bien décidées à jouer un rôle moteur dans la ville de demain.

Séverine

Pour aller plus loin

[e-Book] Smart Cities & Smart Territories

[Témoignage] Mairie de Toulouse : s’appuyer sur le Wi-Fi pour transformer les citoyens en acteurs de la smart city

Nantes Métropole : simplifier le parcours administratif des usagers

Top 13 de nos solutions de mobilité

Séverine Ghys

Passionnée par l’innovation et le digital, je travaille pour Orange Business Services depuis 15 ans.  Au sein de la BU mobile, je gère tous les sujets parlant de la mobilité des entreprises : transformation digitale, école numérique, objets connectés, IoT, gestion de flotte mobile, connectivité, réseau, etc.