Expérience employé, marque employeur : la technologie fait bouger les lignes

Partager

Intelligemment exploitée, la technologie peut considérablement améliorer l’expérience employé, et avec elle l’image de l’entreprise.

Libérer le travail en simplifiant la vie des salariés

Selon une enquête TNS Sofres, 85% des salariés et 90% des employeurs estiment que le numérique a eu un impact positif sur la qualité de vie au travail. Il est perçu comme une opportunité par 57% des salariés et pour 72% des chefs d'entreprise.

Les technos numériques constituent une opportunité considérable, notamment en ce qui concerne l’expérience employé. Bien exploitées, elles peuvent s’avérer être un atout remarquable pour fluidifier, simplifier les process et surtout désengorger le trop plein d’informations. Car l’étude établit aussi que 58% des salariés estiment que le numérique affecte leur capacité de concentration et augmente leur niveau de stress.

C’est pourquoi une bonne gestion des outils numériques est fondamentale pour en tirer tout le potentiel. L’étude Deloitte’s Human Capital Trends 2016 souligne l’importance d’utiliser les RH digitales et de développer de nouveaux outils technologiques simplifiés et intuitifs pour soulager les employés qui se disent trop souvent dépassés.

Une expérience employé positive passe donc par une gestion plus fluide des process avec une dématérialisation de ceux-ci (gestion des congés, des évaluations…), et une accessibilité permanente grâce au cloud (transparence et mise à disposition d’informations claires).

Offrir du sens 

Selon un sondage réalisé par l’Ifop, le travail, pour 56% des français, est une contrainte plutôt qu’un moyen de s’épanouir. Une étude internationale pointe pour sa part que seulement 13% des salariés sont fortement impliqués dans leur travail, tandis que 26% se disent activement démobilisés. Il a été établi que le mal-être au travail résultait souvent du sentiment que ce qu’on accomplit n’a pas de sens, notamment parce qu’on n’en voit pas la finalité. Or la technologie peut permettre de redonner de la cohérence à un ensemble de tâches qui paraissaient isolées, chaque département n’ayant en charge qu’une partie d’un projet. Les initiatives sont alors stimulées. En ayant conscience de la démarche globale dans laquelle il s’inscrit, l’employé retrouve cette vision qui lui manquait.

Dans un article de la Harvard Business Review, Jon Kolko note que les interactions des gens avec la technologie doivent être simples, intuitives et plaisantes. Et qu’en créant un design empathique, des solutions technologiques mises en œuvre dans l’entreprise, on implique une approche plus humaine du business.

Séduire les talents

De quoi séduire ceux qui y travaillent… et les autres ! Car si la technologie offre la possibilité d’améliorer l’expérience employé, elle bouscule également l’impact que celle-ci a sur la marque employeur. Le 2.0 étale désormais l’expérience employé au grand jour. Selon l’étude Winning Talent LinkedIn réalisée en août 2015, 60 % des employés à plein temps affirment que des commentaires positifs de la part de personnes travaillant dans leur secteur d’activité, peuvent améliorer leur perception d’une entreprise qu’ils connaissent peu. Cette enquête met en lumière l’influence de l’expérience Employé. Car les sites de notation professionnelle, comme Glassdoor, Indeed, ou LinkedIn, la rendent publique. On y note son entreprise, actuelle ou passée, on commente l’ambiance de travail, le management ou la politique de rémunération.

Jacob Morgan (auteur notamment de « The future of work ») estime dans Forbes que le pouvoir a changé de main et qu’il incombe désormais aux entreprises de savoir séduire les profils qu’elles souhaitent recruter. « Dans un monde où l’argent n’est plus le facteur de motivation premier pour les employés, se concentrer sur l’expérience employé est l’avantage compétitif le plus prometteur que les entreprises puissent créer ».

 

Pour aller plus loin

Comment l'espace numérique de travail révolutionne l'expérience employé ?

La clé des outils collaboratifs ? Tout simplement Vous !
RSE : quelle place pour le manager ?

La collaboration en entreprise, l'occasion d'un nouveau « business model » ?

Joel Aouizerate

j'ai travaillé en tant que monteur, journaliste reporter d'images et aussi réalisateur multimédia dans une start-up spécialisée dans la production audiovisuelles sur internet au début des années 2000. Puis j'ai intégré Orange Business Services et lancé sa WebTV d'entreprise.

Aujourd'hui j'ai en charge les productions audiovisuelles et multimédia au sein de l'équipe digitale, mes nouveaux terrains de jeu sont Dailymotion, Youtube et les réseaux sociaux.

Photographe, passionné d'image, je m'intéresse aux nouveaux formats de contenus et au web documentaire.