E-santé : le numérique au service de la prise en charge des patients en ambulatoire

Partager

La chirurgie ambulatoire est un mode de prise en charge permettant de raccourcir à une seule journée l’hospitalisation pour une intervention chirurgicale. Le patient entre le matin pour être opéré dans la journée et peut ressortir le soir. Les solutions numériques dédiées à ce type de prise en charge facilitent le parcours de soins.

L’essor de la chirurgie ambulatoire

Les avantages de la chirurgie ambulatoire sont nombreuses et incluent notamment l’augmentation de la satisfaction des patients, la baisse du risque d’infections nosocomiales et la réduction de coûts pour l’établissement.
Dans le cadre de la stratégie nationale de santé « virage ambulatoire », un programme d’actions pluriannuel est piloté par la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS). L’instruction du 28 septembre 2015 a établi les « objectifs et orientations stratégiques du programme national de développement de la chirurgie ambulatoire pour la période 2015-2020 », avec un taux de chirurgie ambulatoire de 57% en 2017 qui devrait atteindre 66,2% en 2020.
Agnès Buzyn, ministre de la santé, vient par ailleurs d’annoncer un objectif à 70% en 2022. Aujourd’hui, le taux de se situe en moyenne autour de 54% alors que 80% des opérations seraient réalisables en ambulatoire ! À titre de comparaison, la Suède pratiquait déjà en 2012 plus de 70% des opérations selon ce type de prise en charge.

Un encadrement strict pour l’ambulatoire

Avant l’intervention chirurgicale des patients en ambulatoire, l’établissement de soin doit vérifier un certain nombre d’exigences, comme la détermination de l’éligibilité du patient à ce type de prise en charge, l’analyse des risques médicamenteux, la transmission des informations et des instructions au patient ainsi que l’anticipation de la sortie.
Le même niveau d’exigences s’applique en post-ambulatoire avec l’obligation de la mise en place d’une surveillance post-interventionnelle, un contact du patient sous 72h et un rappel d’informations. À ces fins, les établissements de soin ont la possibilité d’utiliser des questionnaires pour récupérer les renseignements et des SMS/Mails pour la transmission d’informations.

Solutions numériques autour de la prise en charge : des avantages certains

Autant pour le personnel soignant que pour l’établissement de soins ou le patient lui-même, les bonnes pratiques ne manquent pas. Par exemple, le personnel soignant peut se consacrer uniquement à la gestion des alertes qui sont déjà priorisées. En même temps, il dispose de toutes les fonctionnalités au même endroit et gagne du temps sur ses autres tâches. De même les établissements de soins optimisent leurs ressources et la gestion du temps des soignants.
De son côté le patient peut accéder à son interface de n’importe où, sans contrainte, et dispose de ses données de santé en toute transparence. Il a la possibilité de les transmettre à son équipe soignant qui peut assurer un meilleur suivi, notamment dans sa relation avec l’établissement. Finalement, le patient, soutenu et accompagné tout au long de son parcours ambulatoire, se sent en confiance avec son établissement.
Le digital permet une meilleure qualité de prise en charge en suivi ambulatoire grâce à plusieurs fonctionnalités telles l’automatisation des appels du lendemain sur la totalité des patients et la traçabilité du suivi. Le patient, mieux informé et préparé, devient acteur de son suivi opératoire. Le temps des infirmières est libéré pour des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Pour aller plus loin

Rapprochement bien-être et santé : l’IoT comme trait d’union - Partie 1

Rapprochement bien-être et santé : l’IoT comme trait d’union - Partie 2

La télémédecine, une solution ou encore un problème ?

Camille Horwitz

Au sein de l’équipe Marketing Orange Healthcare, je suis responsable du parcours ambulatoire auprès des établissements de santé, ainsi que du développement d’offres à destination de l’industrie pharmaceutiques, secteur dans lequel j’ai passé les dix dernières années.
J’ai choisi de prendre le virage de la e-santé, convaincue de son intérêt pour améliorer l’efficience de notre système de santé.