La Région Basse-Normandie, avec l'appui d'Orange, met en place la virtualisation des postes de travail de ses 71 lycées

Partager

  • le numérique est omniprésent. Selon Médiamétrie, l’utilisation des ordinateurs, tablettes ou smartphones … internet est entré dans 82,6 % des foyers français. Orange accompagne la Région dans cet essor du digital sur le territoire
  • les élèves et enseignants, utilisateurs de ces postes de travail virtualisés, accèdent, là où ils se trouvent, de manière sécurisée aux données sur leurs différents écrans

 

Vendredi 4 septembre, au Lycée Camille Claudel à Caen, Laurent Beauvais, Président de la Région Basse-Normandie et Jean-Paul Portron, Directeur Orange Normandie-Centre présentent la virtualisation des postes de travail. La Région Basse-Normandie a choisi Orange pour équiper d’ici 2 ans 18 000 postes de travail des 71 lycées de la région.

 

Un accès et une gestion simplifiés et sécurisés

Les postes de travail sont virtuels lorsque leur environnement informatique (système d'exploitation, documents, logiciels, applications) est stocké sur un serveur distant. L'utilisateur accède à son poste de travail « virtualisé » à travers n’importe quel appareil (ordinateur, tablette, smartphone) en réseau grâce à son identifiant et son mot de passe. Une connexion internet suffit alors aux élèves et aux enseignants pour accéder aux ressources dont ils ont besoin pour travailler là où ils se trouvent.

 

L’organisation et l’utilisation des locaux deviennent ainsi plus efficaces et modulables (plus de déménagements de postes, possibilité de télétravail pour les élèves en cas de maladie par exemple, mise à jour simplifiée, etc...). La gestion, l’administration et la maintenance sont simplifiées et peuvent être gérées à distance. La centralisation des données et des applications assure un niveau de sécurité et de confidentialité élevé, ainsi qu’un contrôle des connexions sur internet.

 

« Que ce soit pour les travaux de rénovation ou de construction des établissements, pour l’optimisation des moyens régionaux, pour le développement de la Cart’@too ou pour les repas des lycéens, la Région Basse-Normandie consacre chaque année d’importants moyens aux lycées du territoire. A l’heure où tout est numérisé, des relations sociales à l’accès aux données, la Région va au-delà de ses compétences légales pour permettre aux jeunes d’appréhender au mieux les enjeux numériques de demain. En particulier, elle est précurseur dans la virtualisation des postes de travail informatique. Plus généralement, elle déploie un ensemble de dispositifs qui visent à accompagner et développer l’usage du numérique dans les établissements : le lycée numérique. Parmi ces dispositifs, je tiens à rappeler notamment l’important travail qui a permis de mettre sur pied les ateliers d’éducation aux écrans pour tous les lycéens et apprentis ou l’EDUC de Normandie, espace numérique de travail pédagogique pour les élèves, les parents et les enseignants… » a déclaré Laurent Beauvais.

 

« Nous sommes ravis d’avoir la confiance de la Région Basse-Normandie pour accompagner la transformation digitale de ses lycées », déclare Jean-Paul Portron, Directeur Orange Normandie Centre. « La virtualisation des postes de travail est un formidable accélérateur de cette transformation numérique, c’est un enjeu stratégique que nous accompagnons en mettant toute notre expertise et tous nos savoir-faire au service de la Région Basse-Normandie » complète Valérie Lafdal, directrice solutions de virtualisation d’Orange Business Services.