Un chat est un chat, et le privé c'est privé

Partager

On ne prête qu'aux riches, ce proverbe issu de la culture populaire s'applique encore une fois, à qui ,me direz vous? Facebook, cela vous dit quelque chose? Avec plus de 400 millions d'utilisateurs. On pourrait dire que si le site éternue, la planète s'enrhume. Et c'est encore une fois le cas. Facebook malgré tous ses efforts pour améliorer les données privées de ces abonnés (voir article prochain) vient encore une fois de tomber de haut avec une manipulation simple que tout un chacun peut réaliser.
icones_(3)_8x2.jpgCette fois ci, c'est le chat des amis qui peut être espionné. Vous ne me croyez pas, voir la vidéo.Facebook a déclaré que ses ingénieurs avaient travaillé pour résoudre ce problème. Même s'il est résolu (?) cela peut à force miner la confiance des internautes, et aussi et surtout des annonceurs en ce site. Certaines associations ont même officiellement déposé plainte auprès de la FTC (Federal Trade Commission). Facebook va devoir à l'avenir montrer plus de tansparence à la résolution de ses problèmes.

Nicolas Jacquey
Philippe Maltere

_