Que faire avec la géolocalisation : voici quelques idées

Partager

Logiciels de cartographie et applications exploitant la localisation de l’utilisateur, sont devenues indissociables de l‘usage du smartphone. Ils permettent de commander un Uber, trouver un restaurant dans le quartier, suivre son parcours de footing ou encore, de trouver l’âme sœur à proximité.


La géolocalisation a répondu à de nouveaux besoins, tant personnels que professionnels… et ce n’est qu’un début. Les applications de localisation sont vouées à faire encore davantage partie du quotidien digital.

En 2013, Google commanditait le premier rapport sur les services d’information géographique au cabinet de conseil économique Oxera. Il estimait alors leur chiffre d’affaires entre 150 et 270 milliards de dollars, soit davantage que l’industrie des jeux vidéo et plus du tiers du chiffre d’affaires de l’industrie aéronautique. L’analyste évaluait également à 30 % la croissance annuelle du chiffre d’affaires de ce secteur, et l’importance prise par les technologies de géolocalisation dans le quotidien de chacun révèle qu’Oxera a visé juste.  

Ces services concernent de nombreuses industries : l’imagerie digitale et les services basés sur la localisation, par exemple, sont essentiels à des secteurs comme la logistique, la conception d’infrastructures et la sécurité intérieure.

La géolocalisation est en train de changer la façon dont les personnes et les entreprises interagissent avec le monde. Elle génère également de considérables économies. Oxera estime qu’1,1 milliard d’heures de voyage et 3,5 milliards de litres de carburant sont économisés à l’échelle mondiale grâce à l’amélioration de la navigation. Quant à lui, le GPS génèrerait 10 milliards de dollars d’économie par an, en optimisant les chaînes logistiques.

L’année 2016 verra de plus en plus d’entreprises chercher à exploiter la technologie de géolocalisation, afin de répondre au mieux aux demandes des consommateurs.

Voici 5 secteurs qui devraient bénéficier de ces innovations :


Les objets connectés à porter sur soi
L’édition 2016 du CES a été marquée par la présence de nombreux wearables, parmi lesquels les bracelets fitness, les montres connectées et dispositifs d’observance de santé, des humeurs de l’utilisateur ou de son animal de compagnie.

La localisation de ces objets connectés fournit deux types de données extrêmement riches : l’identité et la localisation de l’utilisateur. Regroupées et analysées, elles fournissent ainsi une image fidèle du consommateur permettant un ciblage efficace.

La livraison par drone
Les entreprises de services logistiques vont bientôt suivre le modèle d’Amazon et utiliser des drones pour livrer les colis de petite taille. À la clé, une réduction de leur empreinte carbone et des retards de livraison dus aux embouteillages.

Grâce aux wearables et à la géolocalisation, il devient possible de se faire livrer par un drone "en mains propres" quel que soit l’endroit où l’on se trouve, évitant d’attendre la livraison d’un colis à domicile.

Amazon, qui compte déjà des centres de développement des drones aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Israël, teste déjà des appareils de plus de 25 kg, volant à moins de 120 mètres d’altitude et livrant des colis de moins de 2,2 kg. La date de lancement de ce service n’est cependant pas encore connue.

La connaissance client
En matière commerciale, les technologies de géolocalisation peuvent faire toute la différence : en analysant les données issues du parcours du client, il devient possible de mieux le comprendre.

La start-up SpaceCurve, par exemple, a développé une solution d’analyse des tendances comportementales des personnes situées à proximité d’un lieu donné. Cette solution permet aux commerçants d’obtenir des réponses à des questions telles que « Est-ce que les millenials achètent dans mon magasin entre 10 h et midi ? » ou « Va-t-elle chez mon concurrent ? ». Ces analyses basées sur la géolocalisation permettent de tenir compte de l’emplacement physique de son commerce.

Les solutions de paiement
Désormais ultra précises, les technologies de géolocalisation promettent de rendre plus rapide et facile le paiement, au point de le rendre invisible. Couplée à des capteurs placés dans le magasin, elles permettront de détecter toute saisie d’un produit et d’en déclencher le paiement au moment de quitter le magasin, via la technologie sans contact.

Le marketing de proximité
En favorisant la connaissance de leurs comportements, la géolocalisation va optimiser la façon dont les entreprises communiquent avec leurs clients et les offres qui leurs sont adressées. Coca-Cola, par exemple, s’est récemment associé avec les propriétaires norvégiens des cinémas CAPA afin d’installer des bornes connectées dans un certain nombre de salles. Lors de leur passage, les possesseurs de smartphones reçoivent un coupon pour un Coca-Cola gratuit et des réductions sur l’achat de places de cinéma. De son côté, Coca-Cola récolte de précieuses données sur le comportement des clients.
 

Jan Howells

Jan Howells

Jan has been writing about technology for over 22 years for magazines and web sites including ComputerActive, IQ magazine and Signum. She has been a business correspondent on ComputerWorld in Sydney and covered the channel for Ziff-Davis in New York.