pro/perso : comment gérer les objets numériques ?

Partager

L'arrivée des équipements personnels au sein de votre entreprise vous inquiète, vous irrite ou, au contraire, vous inspire. Et vous avez décidé de prendre les choses en main !

Vous ne pouvez plus ignorer ce phénomène qui gomme la frontière entre les équipements, les applications et les informations, personnels et professionnels. Vous avez pris connaissance des dangers d'une approche trop libérale mais vous avez conscience des avantages d’une coexistence pacifique.

Maintenant, vous voulez passer à l'action ! Mais par où commencer ?

en premier lieu : les usages

Plutôt que de tenter une approche théorique, il serait probablement plus prudent d'analyser la réalité des usages : que voit-on dans le radar détecteur d' OPMI (objet personnel mal identifié) ? Bien sur des équipements matériels non référencés au catalogue de l'entreprise (PC, tablette, Smartphone), mais regardez mieux : l'utilisateur utilise... des applications !

Ce sont ces objets numériques qui justifient aux yeux des utilisateurs l'intérêt d'investir dans les nouveaux équipements, au delà de leurs aspects pratiques. Que serait une tablette sans application ? Acheteriez-vous un Smartphone juste pour le plaisir de téléphoner ?

Quel est le top 10 des objets numériques qui change la vie de l'utilisateur ? Une recherche sur le net donnera rapidement la réponse... de bon sens :

  • mes boîtes mail
  • mes carnets d'adresse
  • mes agendas
  • mes réseaux sociaux
  • mon GPS embarqué
  • mes espaces de stockage de documents
  • mes trousseaux de clé
  • mes espaces de notes
  • mes liens
  • mes tâches
  • mes flux d'information
  • mes applications favorites
  • ... à vous de finir la liste !

après les usages, les principes de l'entreprise

Evitez les généralités et les réponses toutes faites. Chacun de ces objets numériques appelle une réflexion particulière, du point de vue de la personne privée et de l'entreprise :

  • autorisation ou prohibition?
  • encourager ou dissuader ?
  • eduquer ou laisser faire ?
  • séparation ou fusion ?
  • chiffrer ou pas ?
  • traçabilité ou anonymisation ?
  • gestion de l’authentification ?
  • perturbateur ou transparent ?
  • prendre en charge ou ignorer ?
  • … vous finissez aussi cette liste ? :-P

La liste n’est pas clause car chaque objet a des caractéristiques propres. Les décisions que vous prendrez aurons un impact sur l’acceptation de l’utilisateur, la performance de l’entreprise et la sécurité du systéme.

une minisérie sur l'opposition pro/perso

Je vous proposerai dans les post à venir de passer au scanner chacun de ces objets, et d'évaluer les stratégies possibles de cohabitation/intégration de ces "OPMI" dans le monde de l'entreprise... A suivre ! ;-)

* OPMI : Objet Personnel Mal Identifié

© Tommi - Fotolia.com

Jean-Michel Craye
Responsable de la stratégie End User and Customer Care au sein d'Orange Business Services
Directeur marketing Securité au sein d'Orange Business Services.
Directeur Marketing et Ventes d'IPSEO.COM spécialiste des solutions WEB en SAS.
Directeur des systémes d'information du groupe Fleury Michon.
Consultant et Directeur de Projet au sein Digital Equipment - Compaq