ceci n'est pas un PC... Vous pouvez toucher, c'est une tablette !

Partager

Quelle est la principale (la seule ?) différence entre un PC et une tablette ?
On peut toucher l’écran, le doigt remplace la souris ! Vous allez me dire que je viens de découvrir le fil (High Tech) à couper le beurre, je vais donc reformuler la question : qu'apporte au business le fait de toucher l'écran ?

On peut retenir trois grands axes qui donnent des pistes sur la transformation des usages provoquée par l'apport de l'interface tactile :

  •  transformation des applications
  •  transformation de l'utilisateur
  •  transformation du business

Chacun de ces sujets, mériteraient bien mieux que quelques lignes dans un blog, mais je vais néanmoins essayer de donner des pistes de réflexion, à vous de faire le reste du chemin...

toucher transforme les applications

Les "gestes" de la tablette rendent l'écran plus grand, paradoxe pour une surface de 7 à 10 pouces ! L'effet taille est dû à trois éléments clés :

  • Le geste remplace les boutons (fermer, agrandir, iconifier, ascenseurs), je gagne donc de la place.
  • Le geste encourage le défilement dans tous les sens, ma grille est donc quasi illimitée.
  • Le geste permet de zoomer donc d'ajouter plus d'informations sur une petite surface.

Conséquences : Pour les informaticiens : revoir leurs habitudes de conception d'écran pour profiter de ces opportunités. Pour les maître d'ouvrage : penser grand!

toucher l'écran, transforme l'utilisateur

En tant qu'utilisateur, n'avez vous jamais été en peine d'utiliser certaines fonctions complexes comme la mise en forme 3D d'un tableau ou la rotation en profondeur d'un plan ? C'est très simple avec un geste...

Conséquences : votre chalenge est de pousser l'utilisateur à la découverte de nouvelles fonctions (attention changement !)

toucher l'écran transforme le business

C’est probablement, le point le plus important, car il y a ici du potentiel de développement de l'entreprise (plus de productivité, plus d'affaires).

  • Première opportunité : mon interlocuteur peut lui même toucher l'écran pour faire défiler, agrandir, paginer. Comme le vendeur de voiture, le fait pour le client de s'assoir dans le véhicule du showroom, le fait de toucher la proposition, le devis ou le contrat affiché sur la tablette est un moment clé de la relation utilisateur.
  • Deuxième opportunité : les nouveaux usages. Signer, annoter, dessiner, etc. est un événement majeur pour l'interface utilisateur. Il y a ici un nouveau gisement de développement.

Conclusion : le TOUCH est une opportunité, le tout est de savoir en profiter.

A suivre...

Jean Michel Craye

PS. Tout n'est pas rose au pays de l'interface... Déplacer un curseur, couper/coller, pointer un endroit précis n'est pas toujours simple... No body is perfect...

Envoyé de ma tablette.

Jean-Michel Craye
Responsable de la stratégie End User and Customer Care au sein d'Orange Business Services
Directeur marketing Securité au sein d'Orange Business Services.
Directeur Marketing et Ventes d'IPSEO.COM spécialiste des solutions WEB en SAS.
Directeur des systémes d'information du groupe Fleury Michon.
Consultant et Directeur de Projet au sein Digital Equipment - Compaq