Big Data : quels bénéfices pour les entreprises ?

Partager

Si le marché du Big Data reste difficile à évaluer tant il touche de nombreux secteurs, le cabinet d’études IDC inscrit la France dans les tendances du marché de l’Europe de l’Ouest et devrait ainsi enregistrer une croissance annuelle de 24,6 % entre 2016 et 2018. L’année dernière, le chiffre d’affaires dégagé par ces technologies a dépassé les 3,5 milliards de dollars dans le monde. Il devrait représenter un peu plus de 6,9 milliards de dollars d’investissements en 2018, dont 652 millions rien que pour le marché français. A quoi sert vraiment le big data ?

Elles représentent donc un formidable axe de croissance et les décideurs en ont de plus en plus conscience.

Selon une étude menée par le cabinet Markess, 82 % des décideurs estiment que ces technologies peuvent améliorer leur processus métiers et 41 % envisagent de les exploiter d’ici à la fin de l’année prochaine.

Des objectifs différents selon les directions métiers

L’intérêt du Big Data varie en fonction du secteur d’activité mais 61 % des entreprises reconnaissent qu’il est devenu un moteur de croissance à part entière, au même titre que les produits ou les services.

A l’heure actuelle, ce sont les services marketing qui font le plus souvent appel au Big Data. Ils l’utilisent notamment pour améliorer l’expérience client et anticiper les besoins de leur clientèle.

Le big data leur permet d’abord de mettre en place, maintenir et piloter une vision à 360° sur l’ensemble des canaux en analysant les différents points d’interaction avec les clients. L’un des objectifs de ces technologies : envoyer la bonne offre, au bon client et au bon moment via le bon canal, et même avec le bon message. Le Big Data peut donc aider ces services à optimiser la portée et le retour sur investissement de leurs campagnes.

Le big data par l’exemple

Plusieurs groupes ont franchi le pas. LCL, par exemple, a fait appel au Big Data pour détecter les fraudes et optimiser les temps de traitement. L’entreprise a aussi pu améliorer ses analyses prédictives et limiter le « churn », soit le départ du client pour une banque concurrente.

Le Groupe international d’assurance Hiscox a misé sur ces technologies afin de personnaliser l’expérience en ligne de ses clients. Objectif : leur permettre de trouver plus facilement le produit correspondant à leur statut et à leurs besoins.

Le groupe ACCOR a tenté une expérience similaire de son côté en se focalisant cette fois sur un moteur de recommandations personnalisées. Les investissements consentis par l’entreprise lui ont permis d’augmenter son taux de réservation en diffusant les bonnes annonces aux bons clients.

Le Big Data ne se limite donc pas à l’analyse de données brutes. Bien utilisées, ces technologies peuvent représenter un véritable levier de croissance pour les entreprises. Selon Gartner, le secteur n’en est d’ailleurs qu’à ses premiers balbutiements et le Big Data pourrait ainsi générer, rien qu’en France, la création de 137 000 nouveaux postes d’ici à 2020.

Frédéric

Pour aller plus loin

De la transformation digitale à l'industrie 4.0
Le big data expliqué au dirigeant d’entreprise
3 cas d'usage des Big Data à destination des marketeurs
Exploitez tout le potentiel du Big Data et de l’Internet des objets
[Témoignage] L’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne a choisi la solution Flux Vision Montagne  d’Orange Business Services

Frédéric Pereira

Précédemmant chef de projet web dans plusieurs agences parisiennes ou responsable informatique, j’ai décidé de créer mon entreprise. Curieux et passionné, je me passionne pour tout ce qui a trait au web et aux technologies de l’information.