scrum et rugby : c'est du pareil au même !

Partager

En tant que joueur et passionné de rugby et en tant qu'ancien judoka de haut niveau, je trouve beaucoup de métaphores dans le sport et dans mes expériences sportives pour parler de performance ou de cohésion d'équipe. Je me régale lorsque j'ai des passionnés de rugby à coacher car ils comprennent très vite mes messages. En voici quelques-uns :

no scrum, no win

En rugby, la mêlée est le moment ou l'équipe a le plus besoin de cohésion. Epicentre du combat, le pack ne doit faire qu'un pour gagner l'engagement et le respect de la mêlée d'en face. La mêlée, c'est l'âme et le cœur du rugby.

En scrum, c'est pareil ! Chaque matin l'équipe se réunit et se dit tout pour pouvoir avancer comme un seul homme, pour mettre de côté les obstacles et pour que chacun soit concerné dans la réussite du projet.

les avants décident qui gagne le match et les arrières de combien

Une fois que l'équipe domine dans la mêlée et dans les rucks, les actions de jeux sont plus fluides, des portes s'ouvrent, des espaces se créent. Aux arrières d'exploiter ces espaces et "de mettre les cannes" pour aller "planter l'essai"! De valoriser le travail du pack in fine.

Ainsi les arrières ont la responsabilité d'accomplir le travail initié par les avants avec la satisfaction que cela procure ou au contraire d'échouer une action bien entamée par la mêlée et de provoquer de la frustration.

En scrum, c'est pareil ! L'équipe de réalisation va mettre en place tout un socle technique et plus il va maitriser celui-ci, plus le travail va se faire avec efficience. Si le PO ou les représentants utilisateurs ne sont pas à la hauteur, les entrants ou les retours ne seront pas efficaces et de la frustration va se créer.

la charnière

En Rugby les demis (9 et 10) représentent ce que l'on appelle la charnière. Cette charnière doit faire circuler le jeu entre les avants et les arrières et valoriser les phases de conquêtes. Le demi de mêlée opère à chaque sortie de balle ou guide les avants lors des phases de mêlée fermées ou ouvertes.

Le demi d'ouverture a la vision globale du jeu et de la défense adverse, il va ouvrir sur ses trois quarts ou plutôt changer de côté ou encore taper un petit coup de pied par-dessus la défense.

Cette charnière dirige le jeu et l'équipe et doit se comprendre d'un simple coup d'œil, se trouver sans se chercher. Ces joueurs doivent être avant tout vif et agile et avoir une intelligence situationnelle leur permettant de réagir très rapidement dans le fil du jeu.

En scrum, c'est pareil ! Vous l'aurez compris le demi d'ouverture étant le product owner et le demi de mêlée étant le scrum master. La réussite du projet passera par une entente forte entre un product owner qui sait ce qu’il veut et un scrum master qui sait comment le lui fournir.

et vous ?

Voilà quelques analogies que j’ai retrouvé à la fois sur un terrain ou sur un tatami et lors d’un projet et qui fait que quand j’ai un ballon ou quand je tiens le kimono de mon adversaire ou quand je dois performer dans un projet, je sais quoi faire pour marquer les points … ou je sais pourquoi j’ai perdu.

A vous d'observer les prochains matchs du 6 nations ou de la rwc 2015 en Angleterre et de voir quelles sont les similitudes entre votre projet et le match et de répondre à cette question : qui serait l’entraineur et le banc de touche sur votre projet ?

Benjamin

Crédit photo : © burak çakmak - Fotolia.com

Benjamin Cabanne

Penser le changement plutôt que changer le pansement ! Ça pourrait être ma devise au quotidien. Coach agile IT&L@bs chez Orange Business Service, j’ai travaillé auparavant plus de 10 ans sur des projets de développement spécifique de système d’informations dans l’automobile, l’aéronautique ou en tant que directeur de projet dans une société de service. Curieux de tout, facilitateur agile et toujours à la recherche de valeur ajouté, je pratique aussi le judo, le rugby et la plongée.