Andy Sernovitz sur les médias sociaux : « la transparence est le seul moyen de réussir »

Partager

blogwell2.jpgAprès la présentation de Ken Kaplan sur Intel et celle de John Earnhardt sur Cisco et la vidéo, c'est Andy Sernovitz qui est intervenu lors de la conférence BlogWell, pour nous parler des pratiques d'excellence de la transparence. Celle-ci est d'une importance cruciale dans l'utilisation des médias au sein des entreprises. Ce problème éthique doit être abordé avec précaution non seulement par les avocats, mais aussi par les responsables des médiaux sociaux. « La transparence est essentielle », affirme Andy Sernovitz, elle est « l'unique moyen de réussir ». Mais M. Sernovitz insiste également sur le fait que « la transparence est simple ». Il suffit de « dire qui vous êtes et pour qui vous travaillez ». En résumé, cela signifie que vous devez déclarer « je travaille pour telle ou telle société, et voici mon opinion personnelle ». Cette activité vous concerne lorsque vous bloguez pour le compte de votre société, mais peut également vous être applicable si vous êtes responsable de blogueurs exerçant la même activité pour votre compte, qu'ils soient internes ou externes à la société pour laquelle vous travaillez. En fait, vous êtes également concerné si vous bloguez pour votre propre compte sur un blog personnel, et que vous exercez une activité à plein temps ailleurs. Il s'agit d'une question d'honnêteté et de transparence, très semblable aux débuts de ce l'on a appelé la « netiquette ».Andy Sernovitz a poursuivi son discours en expliquant que la transparence exigeait une certaine éducation : bien que les médiaux sociaux soient de plus en plus populaires, peu de gens sont au fait de ces questions éthiques. Il s'agit d'une situation tout à fait normale, puisque ces outils étaient à l'origine limités à un petit nombre d'individus ayant une bonne connaissance de la netiquette, évoluant dans le monde de l'Internet. Alors que ces médias ouvrent leurs portes à un plus large cercle d'utilisateurs, nombreux sont ceux « qui n'ont jamais eu l'opportunité de s'exprimer ouvertement en public ». Andy Sernovitz et le Blog Council ont donc développé cet outil de formation pour amorcer une discussion communautaire. L'idée consiste à montrer l'exemple et à fournir six listes de vérification à adapter, enseigner et développer. Cette discussion s'adresse aussi bien aux équipes internes des entreprises qu'aux agences. 24 sociétés ont participé à la création de cette liste de vérification, qu'il a fallu quatre moins pour finaliser. La liste est consultable sur le site http://www.blogcouncil.org/disclosure.

Ce document de pratiques d'excellence se compose de six grandes idées :

  • premièrement : révélation de l'identité ;
  • deuxièmement : blogs personnels/non officiels et leur portée ;
  • troisièmement : relations entre blogueurs dans leurs campagnes de communication et règles de publication ;
  • quatrièmement : indemnités et primes ;
  • cinquièmement : révélations concernant les agences et les contractants (Andy a insisté sur le fait qu'en cas de recrutement d'une agence, il était nécessaire qu'elles appliquent les règles définies) ;
  • sixièmement : flexibilité créative, pourvu que ce soit du marketing... 

Selon Andy Sernovitz, ces six idées sont autant d'opportunités de « mettre la barre plus haut » et de « préserver l'intégrité des médias sociaux dans la blogosphère ». Il est également nécessaire, a ajouté M. Sernovitz, de préciser que l'indemnisation dépend du type de produit ou de service vendu. Vous pouvez télécharger et utiliser ce document, pourvu que vous respectiez les règles décrites sur les pages d'Andy dans le Blog Council.

Yann Gourvennec

Je suis spécialiste en systèmes d'information, marketing de la highTech et Web marketing. Je suis auteur et contributeur de nombreux ouvrages et Directeur Général de Visionary Marketing. A ce titre,  je contribue régulièrement sur ce blog pour le compte d'Orange Business Services sur les sujets du cloud computing et du stockage dans le cloud.