La crise ? Quelle crise ?!

Partager

Alors que la plupart des analystes ont été optimistes en prévoyant une bonne croissance du marché de l'informatique cette année, toutefois légèrement mitigée par la récente tempête financière, IDC se montre plus réservée. La société pense que le marché de l'informatique en Europe occidentale, qui a connu une augmentation de 4 % au cours de 2008, passera à 1 % de croissance en 2009, soit 3 % de moins que les prévisions effectuées avant la crise. De même, les États-Unis verront leur croissance passer de 4 à 1 % dans ce domaine.

Alors que l'avenir des fournisseurs de matériel pourrait s'avérer sombre en Europe occidentale, IDC prévoit pour les marchés émergents de l'Europe de l'Est, du Moyen-Orient et de l'Afrique une croissance forte de 9 %, contre une prévision de 14 % avant la crise. 

Le matériel sera l'un des principaux domaines touchés par la réduction des budgets informatiques. IDC prévoit que les « dépenses discrétionnaires de matériel informatique » seront reportées dans la mesure du possible. En d'autres termes, tant que le matériel fonctionnera, il sera utilisé. Alors que le prolongement de la durée de vie des ordinateurs et des serveurs peut effectivement s'avérer payant, les sociétés devront toutefois évaluer de manière approfondie la consommation énergétique de leur ancien équipement par rapport à de nouveaux appareils économes en énergie. À long terme, l'utilisation d'appareils anciens pourrait en effet s'avérer une fausse économie. 

our l'année prochaine, parmi les faits marquants : les téléphones IP et les smartphones poursuivront leur croissance à deux chiffres et les logiciels à code source libre bénéficieront d'un regain d'intérêt, alors que les entreprises chercheront à réduire leurs frais de licences. L'externalisation et le « Software as a Service » tireront avantage de la réduction des budgets de dépenses en capital et les sociétés se tourneront vers les équipements informatiques écologiques (et la virtualisation) pour réaliser des économies sur leurs factures d'énergie.

Stewart Baines

Journaliste depuis prés de 20 ans et diplomé en Sciences et Philosophie, j'ai créé en 2002, l'agence Futurity Media avec Anthony Plewes. L'objectif de notre agence est d'accompagner les entreprises à identifier des sujets émergents dans le domaine des nouvelles technologies.