3g-ADSL : état de l'art de la technologie femtocells

Partager

Bien que la récession soit accusée de gangrener l'essor des femtocells, certains indicateurs émergent, suggérant que cette technologie est loin d'avoir raté le coche. Inévitablement, on a toujours l'impression que son déploiement en entreprise n'arrivera jamais, à mesure que les organisations réduisent les dépenses et renâclent de plus en plus à investir dans les technologies les plus modernes. Cela est bien compréhensible, car les applications en entreprise des femtocells restent peu claires et les problèmes relatifs à leur adéquation par rapport aux picocells et autres solutions de couverture en environnement intérieur restent sujets à débat. Néanmoins, le scénario imaginant que la technologie femtocell soit rangée dans un coin et oubliée dans un avenir proche ne semble pas sur le point de se produire.

Les analystes de ABI Research estiment que le ralentissement de l'essor des femtocells ne sera que temporaire et, bien que la société ait revu ses estimations à la baisse pour arriver juste en dessous de la barre du million d'expéditions cette année, l'analyste senior Aditya Kaul a constaté que les fournisseurs semblaient se préparer à une véritable explosion des ventes du produit, et considère que les femtocells restent une alternative séduisante : l'investissement qu'elles exigent peut être réalisé par étapes et avec des coûts d'entrée relativement faibles, et est par conséquent plus facile à justifier au sein du marché financier difficile.

D'autres éléments confirment le point de vue de ABI. Trois groupes industriels de communication mobile ont récemment annoncé s'être regroupés pour élaborer la première norme mondiale pour le déploiement et le développement de femtocells. Le 3GPP, le Femto Forum et le Broadband Forum ont publié une norme qui couvre l'architecture de réseau, la radio et les interférences, la sécurité, la gestion et l'approvisionnement des femtocells. On prévoit que la norme ouvrira la voie à une production à grande échelle de femtocells standardisées et permettra l'interopérabilité entre différents points d'accès de fournisseurs et des Femto Gateways. L'élimination des problèmes d'interopérabilité causés actuellement par les systèmes propriétaires sera une étape décisive dans l'introduction des femtocells dans l'entreprise.

En rejoignant le Femto Forum, Sony, Toshiba et Qualcomm ont également apporté leur pierre à l'édifice. Bien que principalement axé sur les applications destinées aux consommateurs, telle l'intégration des femtocells dans les télévisions et boîtiers Internet, cet élan contribuera à mieux faire connaître les femtocells et l'implication de Qualcomm va sans doute contraindre ce dernier à augmenter les volumes et réduire les coûts des puces, qui seront aussi dotées d'applications pour les entreprises.

Stewart Baines

Journaliste depuis prés de 20 ans et diplomé en Sciences et Philosophie, j'ai créé en 2002, l'agence Futurity Media avec Anthony Plewes. L'objectif de notre agence est d'accompagner les entreprises à identifier des sujets émergents dans le domaine des nouvelles technologies.