Cloud Mobile et Usages : Live Blogging au Salon IP Convergence 2011

Partager

"La mobilité est une demande, le Cloud est une réponse" est le fil rouge de Vincent de Poret (SAP France) qui amène dès le début les usages de la vie courante comme moteur des révolutions en entreprise. Le besoin naturel d'une information rapide, fluide et accessible entraîne les entreprises à développer des produits/services mobiles utilisant des solutions de Cloud.

Selon Maina Marquette (Microsoft France), cette évolution est une réponse directe à ces demandes latentes qui permettent de donner la puissance d'une grosse entreprise aux PME lors de situations ponctuelles nécessitant la force d'une grande structure. Sur un autre axe, Emmanuelle Dimet (Orange Business Services) porte son attention sur la diversité des terminaux et systèmes d'exploitation (par exemple, iOS, BlackBerry ou Android) qui pose de gros problèmes aux entreprises.

la diversité des terminaux comme cause de changement

Les tablettes par exemple ne remplaceraient pas les autres écrans (ordinateurs classiques, smartphones) mais seraient complémentaires. Géographiquement ou professionnellement parlant, les écrans ne s'utiliseraient pas de la même manière. Mais selon Emmanuelle Dimet, il est très important de porter un regard attentif aux usages car ceux-ci n'auraient pas fini d'évoluer et seraient à la source, pourquoi pas, d'une prochaine évolution... Un après Cloud ?

la sécurité des données comme frein au changement

A contrario, les conférenciers ont aussi porté un regard attentif sur le présent : quid de la sécurité ? Selon Vincent de Poret, le Cloud serait une réponse aux problèmes de sécurité pour les PME mais, pour les très grosses structures, il pourrait y avoir des problèmes d'usages. Imaginons que l'on ait des données liées à la défense d'un pays... Logiquement, le besoin sécuritaire les entourant est plus développé et nécessite, pourquoi pas, un Cloud privé.

le coût du Cloud comme conséquence du changement

Sur un autre axe, pour Microsoft, le Cloud aura révolutionné ses usages via la tarification de ses produits et services : finies les licences dédiées à un utilisateur. Dorénavant, le prix dépend des usages et s'adapte à l'évolution d'une entreprise et de ses populations. Donc le Cloud serait un produit des usages de la vie courante mais en entraînerait d'autres...

le Cloud : un produit des nouvelles générations ?

On voit donc qu'au fil de cette conférence sur le Cloud mobile, les solutions professionnelles se veulent de plus en plus proches des utilisateurs et de leurs usages. Selon Maina Marquette, l'arrivée de la génération Y a encore plus boosté ces évolutions d'usages en entreprise puisque ces derniers arrivés poussent leurs usages personnels (réseaux sociaux, tchat, etc.) dans l'entreprise.

Est-ce que la génération Z va apporter de nouveaux usages/nouvelles révolutions ? A priori c'est ce vers quoi le discours de cette conférence tend... Mais lesquels? ;-)

Rémi